edf-hulot-nucleaire

Le nucléaire, secteur économique majeur perçu négativement sur le plan environnemental. C’est ce qu’il ressort d’un nouveau sondage BVA pour Orano publié ce mercredi 25 juin. En voici les principaux enseignements (voir ici le sondage intégral).

Le nucléaire est perçu comme un secteur économique important

  • Les Français ont conscience que l’électricité en France est majoritairement d’origine nucléaire même s’ils sous-estiment son poids par rapport à la réalité (59% contre 72%)
  • Le nucléaire est considéré comme un secteur qui a un poids économique important et est un gros pourvoyeur d’emplois en France
  • L’argument de l’indépendance énergétique reste encore très fort : c’est l’élément en faveur du nucléaire jugé le plus convaincant (46%), devant le fait que le secteur crée des emplois en France (39%)
  • Le nucléaire est perçu comme un atout par la moitié des Français (47%), davantage que comme un handicap (34%)

Le nucléaire n’est pas considéré comme un atout en termes de coût de production

  • Les Français estiment majoritairement qu’il s’agit d’une énergie chère à produire (68%)
  • Alors que le coût est l’élément auquel ils sont le plus sensibles concernant l’électricité, ils ne perçoivent pas réellement d’avantage spécifique du nucléaire sur ce sujet, y compris par rapport aux autres pays européens

Le nucléaire est perçu plutôt négativement sur le plan environnemental

  • Le fait que le nucléaire émette peu de CO2 est peu connu des Français, qui considèrent au contraire très largement (69%) que le nucléaire contribue au dérèglement climatique.
  • La question des déchets est intimement liée au nucléaire (c’est l’argument jugé le plus convaincant contre cette énergie – 56%, avec le risque d’accident – 52%) et cela impacte la perception du nucléaire sur le plan environnemental
  • Ainsi, le grand public ne fait pas vraiment la différence entre lutte contre le réchauffement climatique et pollution
  • Mais près de deux Français sur trois (61%) ont connaissance des possibilités de recyclage des combustibles utilisés dans les centrales. Pour eux, l’objectif de ce recyclage doit prioritairement être de réduire la dangerosité des déchets (63%).

Les Français pensent que le nucléaire sera toujours utilisé à l’avenir, avec les énergies renouvelables

  • Les Français ont davantage le sentiment qu’on s’oriente vers un mix « nucléaire et énergies renouvelables » (54%) que vers du « tout renouvelable » (26%)
  • Les Français ont du mal à se prononcer sur l’avenir de l’énergie nucléaire que ce soit en France ou dans le monde mais ils la perçoivent encore comme une énergie du présent et de l’avenir : un peu plus de la moitié pense que sa part va rester stable ou même progresser en France (54%) et dans le monde (61%).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine