Vous allez voyager cet été mais êtes sujet au mal du pays, car vous ne pouvez vous empêcher de tout ramener à la Bretagne ou de brandir un Gwen ha Du à chaque concert et à chaque rencontre sportive auxquels vous assistez ?
Voici quatre destinations qui pourraient vous plaire !

Bretagne d’Armagnac

Troquez le chouchen pour une bouteille d’eau de vie à Bretagne d’Armagnac !
En vous rendant dans cette petite commune du Gers – ou de Gascogne pour les puristes -, vous ne pourrez échapper aux vignobles.
Ici, on n’est pas spécialiste du vin mais d’Armagnac, tirée d’un raisin qui a fermenté plus longuement.
Parmi ses dérivés fruités, le floc fait bonne figure !

Un passage dans la boutique du domaine de Lartigue pour vous fournir en produits locaux est vivement conseillé. https://www.domainedelartigue.com/  Oui, vous trouverez aussi du foie gras à tous les coins de rues !

Vous ne tomberez que sur des Bretons et des Bretonnes… c’est ainsi que l’on nomme les habitants de Bretagne d’Armagnac !

Enfin, la rumeur dit que le terme est resté suite aux passage de Bretons (de Bretagne !) par la route de la Ténarèze, une ancienne route du sud-ouest sur laquelle se situait le village.

Bretagne de Marsan

On ne veut pas créer de conflit, alors une fois que vous aurez quitté Bretagne d’Armagnac, faites les 60 kilomètres qui vous séparent de Bretagne de Marsan, dans les Landes !

Située près de Mont-de-Marsan, comme vous l’avez sans doute imaginé, cette commune de 1 500 habitants a vu passer Edith Piaf lorsque la chanteuse était mariée avec Jacques Pills, lui aussi musicien et qui était originaire de la localité.

Là encore, rien de très original, les habitants sont les Bretons et les Bretonnes.

Bretagne (territoire de Belfort)

Vous devez rendre visite à votre belle-mère installée à l’autre bout du pays ? Vous craignez de ne pas supporter un coup d’œil sur la carte de France en réalisant que vous ne pourriez être plus loin de chez vous ? Rassurez-vous, le territoire de Belfort a pensé à vous et se montrera très hospitalier puisque l’un de ses villages s’appelle purement et simplement « Bretagne » !

Avec un peu plus de 250 habitants, il n’a à priori pas grand-chose de singulier à proposer.
Autrefois on y parlait allemand, son nom a connu plusieurs orthographes et le gentilé est « Brettain », et non pas Breton.

Mais son blason à lui seul vaut le détour puisqu’il est orné d’hermines ! Un choix récent, sans origine historique mais qui a le mérite d’attirer l’attention et de réchauffer le cœur des expatriés !

Le blason de Bretagne (territoire de Belfort)

Bretagne (Indre)

Un deuxième « Bretagne » se trouve dans l’Indre, près de Châteauroux. Comme son homonyme de Belfort, le village affiche un blason avec des hermines et trois coquillages.
On pousse cependant l’idée jusqu’au bout puisque on s’appelle « Bretons » et « Bretonnes ».

Des animations sur le thème de notre province y sont même organisées régulièrement.

Il semble que cette appellation soit un rappel du temps où l’Indre était la possession du duc de Bretagne, au début du 15ème siècle.

Comme l’indique la page Facebook de Bretagne, ses habitants ont par ailleurs massivement voté pour Jordan Bardella lors des élections européennes puisque le candidat du Rassemblement National a obtenu 25 des 58 bulletins exprimés quand le deuxième, Yannick Jadot, n’en récoltait que 5.
La municipalité a par ailleurs donné 1 550 euros pour les travaux de rénovation de Notre-Dame de Paris et installé une crèche à Noël !

La crèche de Bretagne (Indre)

Nous espérons que ces découvertes soigneront le potentiel mal du pays de vos vacances estivales, et nous attendons vos photos si jamais vous passez par l’une de ces Bretagne de France !

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine