Nantes. Tentatives d’agressions aux abords de la piscine

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

L’insécurité dans Nantes se propage largement en-dehors du centre ville (voir notre carte), tandis que le maire socialiste Johanna Rolland continue de faire comme si de rien n’était. Maintenant, c’est aux abords de la piscine du Petit Port que plusieurs tentatives d’agressions ont eu lieu.

Le récit est toujours le même : trois adolescents roumains – ou parfois plus – croisent le long de la station de tramway Morhonnière, la plus proche de la piscine, faisant des allers-et-retours en tramway aux abords. Dès qu’ils aperçoivent une proie intéressante, de préférence un adolescent un peu plus jeune qu’eux qui a un téléphone de prix, ils s’approchent et essaient de le chauffer afin de provoquer une bagarre et lui piquer son téléphone.

« Nantes a cardinalement changé ces dernières années »

Plusieurs tentatives ont été rapportées par nos lecteurs, depuis  une quinzaine de jours. Cependant, les enfants accompagnés par leurs parents ou déposés en voiture n’ont pas l’air d’intéresser les apprentis voleurs.  « Nantes a cardinalement changé ces dernières années », réagit un habitant du quartier du Petit Port. « Qui se souvient qu’il y a encore dix ans, on pouvait se passer d’antivol sur son vélo presque partout, et qu’on pouvait aussi aller partout en centre-ville à toutes les heures du jour et de la nuit ?  Ce temps est irrémédiablement fini, et Nantes s’est très fortement dégradée – notre quartier avec – en quelques petites années ».

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

Articles liés

Un dimanche ordinaire à Nantes : trois rixes, un règlement de comptes, des coups de feu…

Le soir du dimanche 25 juillet, une sorte de folie semblait s'être emparée de Nantes, entre un règlements de comptes entre bandes de quartiers...

Nantes : le grand retour de la délinquance nocturne

La réouverture des bars de nuit, mais aussi des discothèques, ne fait pas que des heureux. C'est en effet à Nantes le grand retour...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de 17 ans, en situation irrégulière,...

Nantes. A peine Darmanin reparti, agressions en série contre les forces de l’ordre

Les délinquants nantais semblent avoir voulu faire payer la visite de Darmanin jeudi et le « bleu » dans les rues qui les a forcés à...