Mauvaise nouvelle pour les amateurs de café : en boire trois tasses par jour ou plus augmenterait le risque d’avoir des migraines.

Café : pour vivre plus longtemps mais…

Il y a tout juste un an, nous vous expliquions que les buveurs de café avaient le privilège de vivre plus longtemps. Une boisson qui fait partie de notre quotidien puisque chaque Français consomme en moyenne plus de 6 kilos de café par an. Si les différentes études préconisaient alors de boire entre deux et quatre tasses de café par jour pour en tirer tous les effets bénéfiques, de nouveaux travaux viennent nuancer un peu les choses.

Un document publié dans l’American Journal of Medicine rapporte les résultats d’une étude conduite par des chercheurs américains du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC), du Brigham and Women’s Hospital et de la Harvard T.H. Chan School of Public Health (HSPH). Ces scientifiques ont évalué le rôle des boissons contenant de la caféine dans le déclenchement potentiel des migraines. En demandant à 98 adultes de noter électroniquement leur ressenti chaque matin et chaque soir pendant au moins six semaines. Chaque jour, ils ont déclaré la quantité totale de café, de thé, de boissons gazeuses et énergisantes qu’ils consommaient. Et le verdict pour le café est tombé.

Café

Plus de trois tasses de café : attention danger !

Ces nouvelles recherches suggèrent que trois tasses de café par jour suffisent pour déclencher une migraine. Chez les personnes qui souffrent de migraine épisodique, une ou deux tasses de boissons caféinées telles le café, le cola et le thé, n’étaient pas associées à des maux de tête le jour même.

C’est à partir de trois tasses ou plus que le risque de migraines se déclenchant le même jour ou le lendemain augmente, selon l’étude en question. Une information qui peut ainsi intéresser les quelques 1,04 milliard d’adultes sujets à des migraines dans le monde, ce qui en fait la troisième maladie la plus répandue.

Cependant, les chercheurs précisent aussi que la consommation de trois verres d’alcool ou plus occasionne des risques de migraines bien plus élevés le jour même ou le lendemain.

Migraines : les détails de l’étude

Les participants ont également fourni des renseignements détaillés sur d’autres déclencheurs courants de la migraine, notamment la consommation de médicaments, de boissons alcoolisées, les niveaux d’activité, les symptômes dépressifs, le stress psychologique, les habitudes de sommeil et les cycles menstruels.

Les scientifiques ont comparé l’incidence de migraines chez une personne les jours où elle consommait des boissons contenant de la caféine à leur incidence de migraines les jours où elle ne buvait pas de boissons contenant de la caféine. Cela a donc permis d’éliminer la possibilité que des facteurs comme le sexe, l’âge et d’autres facteurs démographiques, comportementaux et environnementaux individuels puissent fausser les données.

Les résultats ont montré que les personnes qui avaient consommé au moins trois boissons contenant de la caféine au cours de la journée avaient 27 % de risques supplémentaires d’avoir une migraine ce jour-là. Par ailleurs, les données de référence indiquent que les participants éprouvaient en moyenne cinq maux de tête par mois – et 66 % d’entre eux consommaient habituellement une ou deux portions de boissons caféinées par jour. Environ 12 % consommaient trois tasses ou plus. Au cours de l’étude de six semaines, les participants ont eu en moyenne 8,4 maux de tête.

Café

Migraines : le rôle complexe de la caféine

Pour Elizabeth Mostofsky, principale chercheuse du groupe de scientifiques, le rôle de la caféine dans le traitement des migraines « est particulièrement complexe, car elle peut déclencher une crise mais aide aussi à contrôler les symptômes ».

Elle considère également que « l’impact de la caféine dépend à la fois de la dose et de la fréquence, mais comme il y a eu peu d’études prospectives sur le risque immédiat de migraines suite à la consommation de boissons caféinées, il existe peu de preuves pour formuler des recommandations alimentaires aux personnes souffrant de migraines ».

Dans le doute, pensez à modérer votre consommation de café. Même si associer le geste à la parole ne sera pas chose aisée pour tout le monde…

Arthur Keraudren

Crédit photos : Flickr (Domain Public/Many Wonderful Artists)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine