Santé. Une application pour tenir les yeux à bonne distance des écrans

A LA UNE

Les enfants et leur exposition aux écrans, un vaste sujet d’inquiétude pour les parents. Eyes Keeper, une application destinée à les en éloigner afin de protéger leurs yeux, est désormais disponible sur smartphones et tablettes.

Une application pour éloigner les enfants des écrans

Avec les diverses périodes de confinement traversées au cours des derniers mois, le temps passé devant les écrans a considérablement augmenté au sein des foyers français. Mais les activités virtuelles ne sont pas sans risque concernant de possibles troubles oculaires, en particulier chez les jeunes générations. Ces dernières ont notamment la fâcheuse tendance à regarder de trop près les écrans des smartphones et des tablettes.

Puisqu’à tout problème existe une solution, une application dénommée « Eyes Keeper » [littéralement « gardien des yeux », NDLR] a été développée par la société Highlab afin d’inciter le jeune public à se tenir à distance raisonnable des écrans et ainsi de préserver sa vue.

En pratique, l’application, sur tablette ou smartphone (sous Android), a donc pour rôle de détecter une distance trop proche (environ 30 centimètres) entre les yeux et l’écran et, dans ce cas, de flouter l’image jusqu’à ce que la distance minimale (l’équivalent d’un bras) soit à nouveau respectée.

Fonctionnement sécurisé vis-à-vis des données

L’équipe de développeurs à l’origine du lancement d’Eyes Keeper, application payante par ailleurs (comptez 3,99 euros), considère comme un enjeu de santé publique une meilleure utilisation des écrans.

Afin de mesurer la distance entre les yeux de l’utilisateur et l’appareil, l’application a recours à la caméra installée sur la tablette ou le smartphone et faisant pour l’occasion office de capteur.

Quant aux inquiétudes que pourraient avoir les parents au sujet d’une éventuelle collecte d’images de leurs enfants de la part de l’application qu’à la caméra, Benoît Klajn, entrepreneur à l’origine du projet cité par Ouest-France, les rassurent en indiquant que le fonctionnement se fait de manière sécurisée et « en réseau fermé, sans aucune transmission de données ».

Prévenir la sécheresse oculaire et les maux de tête

Pour ce qui est de la méthode consistant donc à flouter puis à de nouveaux mettre au point l’image une fois l’enfant revenu à bonne distance de l’écran, les créateurs de l’application ont préféré opter pour une logique de pédagogie plutôt que de punition, même s’il n’est pas question pour Eyes Keeper de remplacer la surveillance effective des parents quant à l’usage que fait des écrans leur progéniture.

Actuellement développée pour les systèmes Android, l’application pourrait s’adapter à d’autres supports à l’avenir et devrait également se doter, selon les capacités d’investissement de la société, de fonctions supplémentaires, notamment pour le contrôle de la lumière bleue ou encore pour gérer le temps d’utilisation.

Pour se procurer Eyes Keeper, il suffit simplement de télécharger l’outil et, dans un second temps, de choisir sur quelles applications du smartphone ou de la tablette le contrôle de la distance entre les yeux et l’écran s’appliquera. À savoir également que lorsque l’outil est activé, il est impossible pour l’enfant d’accéder aux applications pour lesquelles Eyes Keeper n’a pas été sélectionné. De quoi renforcer par la même occasion le contrôle des contenus consultés par le jeune public.

Rappelons enfin qu’une trop longue utilisation rapprochée des écrans peut donner lieu à une sécheresse oculaire ainsi qu’à des maux de tête.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/NadineDoerle) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Articles liés