Ce mardi 13 août vers 21 heures, la police est venue au Breil, un quartier dit « sensible » de Nantes, après que des riverains aient assuré avoir entendu des coups de feu au carrefour de la rue Pierre de Coubertin et boulevard du Massacre. Sur place, personne, ni victime ni douilles.

Très défavorablement connu de la police

Cependant, dans la nuit un individu de 26 ans s’est présenté au CHU et a été soigné pour une blessure à la main par du petit plomb. Très défavorablement connu de la police, il a refusé de porter plainte, mais admis qu’il avait été pris à partie par quatre ou cinq individus, dont un armé. Une enquête a été lancée.


LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine