Groenland, Afghanistan, Chine : le tour du monde de Donald Trump

A LA UNE

Ce n’est pas une surprise, Donald Trump n’a pas la langue dans sa poche ! Dimanche, le président américain s’est adressé aux médias et a évoqué tous les principaux sujets d’actualité concernant son pays, du Groenland aux talibans en passant par Hong Kong et la Chine.

Bientôt la paix en Afghanistan ?

Bientôt 18 ans après les attentats du 11 septembre 2001, qui avaient entre autres eu pour conséquence la guerre en Afghanistan, Donald Trump a expliqué que les discussions pour la paix avançaient bien.

Celles-ci sont menées par les Américains avec le gouvernement local mais aussi avec les talibans. Les différentes parties se retrouvent régulièrement à Doha, la capitale du Qatar, et semblent sur le point de conclure positivement ces échanges commencés il y a un an et qui pourraient enfin permettre à la majorité des soldats présents sur le sol afghan de rentrer chez eux.

Accusé par tous les médias occidentaux d’être le mal incarné, Donald Trump est donc sur le point de parvenir à résoudre une situation jugée impossible, une belle performance après avoir déjà rétabli les liens avec la Corée du Nord.

Quand la crise hongkongaise se mêle à la guerre économique sino-américaine

La Chine, autre rival historique des Etats-Unis, semble davantage préoccuper Donald Trump. Alors que son pays est en pleine guerre économique avec le géant asiatique depuis plus d’un an, il a expliqué qu’une intervention militaire des Chinois à Hong Kong n’aiderait pas à trouver un accord à leur conflit.
Vieux réflexe américain de jouer au « gendarme du monde » ou simple moyen de pression ?
Difficile à déterminer pour le moment, mais la prise de position en faveur des manifestants hongkongais est claire et devrait faire réfléchir Pékin.
Des représentants des gouvernements chinois et américain doivent se rencontrer au mois de septembre après plusieurs échanges téléphoniques ces dernières semaines.

Le Groenland dans le giron américain ? Donald Trump confirme mais tempère 

L’information a fait la Une de l’actualité la semaine dernière et Donald Trump le confirme : il souhaite bel et bien acheter le Groenland au Danemark. Il ne fait toutefois pas de cette « grosse transaction immobilière » sa priorité. Le Groenland est immense (superficie de 2,166 millions km²), très peu peuplé (56 000 habitants) mais possède de nombreuses ressources naturelles, sans oublier son emplacement stratégique entre l’Europe et l’Amérique.

Pour l’heure, l’idée ne semble pas séduire les élus groenlandais et notamment Kim Kielsen, chef du gouvernement, qui la juge « absurde ».

Donald Trump va reconduire Mike Pence

Enfin, Donald Trump s’est dit très satisfait de son vice-président Mike Pence et a annoncé qu’il serait donc à nouveau son colistier pour la prochaine campagne présidentielle.
Le binôme sera-t-il à la tête des Etats-Unis jusqu’en 2024 ? Réponse en novembre 2020.

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Congrès LR : Éric Ciotti accueille sa qualification « avec beaucoup de bonheur et une immense joie »

Valérie Pécresse et Eric Ciotti sont les deux candidats qualifiés pour le second tour du Congrès LR. Lors du Congrès...

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Articles liés