Irlande. Un village et 1500 manifestants contre l’accueil de migrants aux portes du Connemara

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

« Là-bas, au Connemara » chante Michel Sardou, qui n’imaginait sans doute pas – tout comme les habitants d’un des plus beau coin de l’Irlande – que des migrants soient en passe d’être imposés à une population qui n’en veut manifestement pas.

Ainsi, ils étaient 1500 à manifester la semaine passée à Oughterard, porte d’entrée vers le Connemara lorsque vous venez de Galway, contre le projet des autorités d’ouvrir un centre pour migrants dans la commune. « Les gens n’aiment pas l’idée que des inconnus, qui pourraient représenter une menace pour leur sécurité, soient placés au hasard dans leur région, ils sont très fiers de leur région, de son patrimoine et du travail qu’ils ont accompli pour en faire un endroit si merveilleux » explique Chris Faulkner, militant pour la démocratie directe et qui décrit les raisons de la manifestation :

« Ce gouvernement a clairement un plan de route piloté par l’Union Européenne, qui consiste à accepter autant de réfugiés qu’il le peut dans notre petit pays en difficulté. Pendant ce temps, le nombre d’enfants sans abri atteint des niveaux records et notre système de soins de santé est en train de s’effondrer ».

Le système de santé et d’hébergement en Irlande connait en effet une crise sans précédent, notamment dans les principales villes, en raison de prix de l’immobilier totalement dingues. Et Chris Faulkner de conclure : « Oughterard n’a aucun problème avec les refugess. Les habitants ont cependant un problème avec les choses qu’on leur impose et l’inconnu qu’on place dans leur maison. Les gens ont des questions et l’État doit maintenant y répondre ! »

A Oughterard, ce sont à peine 1300 âmes qui résident, tandis que ce sont 200 à 250 migrants qui pourraient être accueillis, dans un futur proche, dans un ancien hôtel désormais fermé du village (le Connemara Gateway Hotel). Le ministre de la Justice; Charlie Flanagan, a toutefois appelé les habitants « à la raison », expliquant qu’aucune décision définitive n’avait été encore prise, tandis que la presse mainstream locale, comme partout en Europe, cherche à stigmatiser les opposants à l’accueil de migrants, via les qualificatifs habituels (repli, extrême droite, intolérance …)

En attendant, c’est tout un village qui se mobilise contre l’accueil de migrants, et qui se relaie, 24h sur 24, devant l’hôtel, pour empêcher les autorités, qui n’ont encore rien décidé manifestement, d’imposer à la population de nouveaux arrivants non désirés dans cette paisible bourgade d’Irlande qui ne veut pas voir son vivre ensemble totalement chamboulé par l’arrivée massive de migrants extra européens.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

Articles liés

Irlande. Des individus poussent une jeune fille sous un train à l’arrêt

La Gardai, la police irlandaise, a déclaré avoir ouvert une enquête pour agression après qu'une femme ait été blessée lors d'un incident à la...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger les vétérans de l'armée contre...

Norvège. Découverte d’un ornement celtique vieux de 1 500 ans

En Norvège, une équipe de prospecteurs a récemment fait une belle découverte en sortant de terre un ornement celtique vieux d'environ 1 500 ans....

Irlande. 40 ans après sa mort, la preuve que le Sinn Féin n’a pas respecté les dernières volontés de Bobby Sands

Bobby Sands, gréviste de la faim de l'IRA, mort des suites de cette grève de la faim le 5 mai 1981 (voir ici les...