Il va falloir attendre quelques jours avant de revoir des belles affiches comme samedi durant la coupe du monde de rugby au Japon. Dimanche 22 septembre, trois matchs, dont la victoire, facile, de l’Irlande face à l’Ecosse (27-3), tandis que l’Italie a mis du temps avant de démarrer face à la Namibie (47-22) et que l’Angleterre n’a pas balayé le Tonga comme on pouvait s’y attendre (35-3 tout de même).

Au final, avant le match entre le Pays de Galles et la Géorgie de ce lundi midi (et le Russie Samoa de demain qui ne devrait pas passionner les foules eu égard du niveau de jeu russe notamment….), seule l’Irlande a montré qu’elle était prête pour cette compétition, et bien prête. Les avants du 15 de trèfle ont totalement fait explosé le 15 du chardon. Avant que l’Irlande ne se contente de gérer. Même avec un Sexton visiblement diminué, cette équipe semble pouvoir aller loin dans la compétition, si elle parvient à enfin franchir les quarts de finale.

L’Angleterre a gagné mais difficile de jauger l’équipe face à une aussi faible opposition, quant à l’Italie, c’était un match juste horrible contre la Namibie, uniquement réservé à ceux qui furent victimes d’insomnie dans la nuit de samedi à dimanche….Avec un niveau aussi faible, les All Blacks comme les Sud africains pourraient atteindre les 100 points.

Plus grand chose d’intéressant à se mettre sous la dent cette semaine à venir, hormis un éventuel Japon-Irlande samedi matin, et pourquoi pas un Italie-Canada jeudi…le reste s’annonce faible.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine