Rennes. Hélène Jégado : vous reprendrez bien un bol d’arsenic ?

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Qui était Hélène Jégado, la plus grande serial killeuse de l’histoire de France ? Une exposition lui est dédiée à Rennes jusqu’au 10 janvier 2020. Présentations au goût d’arsenic !

Hélène Jégado : premiers empoisonnements dans le Morbihan

À Rennes, une exposition intitulée « Hélène Jégado : un bol d’arsenic ? » est proposée au public aux archives d’Ille-et-Vilaine depuis le 10 septembre et ce, jusqu’au 10 janvier 2020. L’occasion de se replonger dans cette sordide histoire du XIXe siècle. Notamment à travers les planches de la bande dessinée Arsenic d’Olivier Keraval et Luc Monnerais (SIXTO éditions) et des documents d’archives. Une visite guidée de l’Office de tourisme est aussi mise en place.

Né en 1803 dans une famille pauvre de Plouhinec, dans le Morbihan, Hélène Jégado, surnommée « Fleur de Tonnerre » par sa mère, se retrouve très tôt orpheline. Après avoir été recueillie par ses tantes, elle devient par la suite cuisinière dans différentes familles bourgeoises. C’est alors qu’elle va débuter sa sinistre carrière d’empoisonneuse. Avec ses maîtres de maison comme premières victimes. Son mode opératoire ? Hélène Jégado dissout de l’arsenic dans les plats qu’elle prépare.

Jégado
Source : patrimoine.lorient.bzh

Le mystère Hélène Jégado

Elle n’arrivera à Rennes qu’en 1848 et sera finalement arrêtée le 1er juillet 1851, après un énième empoisonnement. Son procès aura lieu cinq mois plus tard, du 6 au 14 décembre 1851, devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Hélène Jégado est finalement guillotinée à Rennes en 1852. Le 4 octobre prochain, des magistrats, des avocats et des élèves-avocats vont d’ailleurs organiser une reconstitution du procès de la serial killeuse au Parlement de Bretagne.

Depuis, Hélène Jegado est encore considérée comme étant la plus grande tueuse en série de France. Accusée de cinq meurtres, à cause de prescription pour les autres délits, elle est probablement à l’origine de 60 meurtres et de davantage de victimes, la plupart ayant ingéré de l’arsenic.

La personnalité mystérieuse d’Hélène Jégado continue toujours d’intriguer 168 ans après son exécution puisque de nombreux ouvrages et bandes dessinées lui ont été consacrés ainsi qu’un film tandis que la tueuse en série n’aura jamais avoué le moindre crime ni fourni la moindre explication.

Informations pratiques

  • Du mardi 10 septembre 2019 au vendredi 10 janvier 2020
  • Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1 rue Jacques Léonard à Rennes
  • Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30
  • Adapté au jeune public
  • Fermé le premier lundi de chaque mois et les jours fériés

Arthur Keraudren

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Le cinéma en crise, les Blancs dérangent, des BD nous rassurent [Marzhus #15]

Bienvenue dans ce 15ème numéro de Marzhus, la chronique geek et héroïque de Breizh Info ! Les mois passent et ce qu’on pouvait imaginer se produit...

Le Menhir d’or : l’ultime album d’Astérix signé Uderzo et Goscinny !

Un dernier cadeau du duo Goscinny-Uderzo ! Vous n’êtes pas sans savoir qu’Albert Uderzo, l’un des deux créateurs d’Astérix, est mort il y a quelques...

Covid19. Milo Manara : du dessin érotique à l’illustration solidaire

Après 50 années de carrière, Milo Manara est toujours là ! Né en Italie mais aussi très lié à la France, l’homme a de nombreuses...

Bande-dessinée. Phare Ouest, l’ultime épopée des Terre-Neuvas

Phare Ouest, l'ultime épopée des Terre-Neuvas est une nouvelle bande-dessinée signée Philippe Charlot et Stéphane Heurtot. En voici la thématique : Il y a une éternité...