Danemark. Plus d’un quart des Danois favorables à la remigration des immigrés musulmans

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Le Danemark de plus en plus défiant vis-à-vis des musulmans. C’est ce qui ressort d’un récent sondage indiquant que plus d’un quart des Danois souhaitent que les immigrés de confession musulmane quittent le pays.

Une remigration des musulmans depuis le Danemark ?

Décidément, le Danemark n’est pas épargné par les problèmes liés à l’immigration extra-européenne. Tandis que nous évoquions il y a quelques jours les pressions exercées par les immigrés concernant la critique de la religion dans le pays, un nouveau sondage relate les inquiétudes des Danois au sujet des menaces que fait peser cette immigration sur leur culture nationale.

L’étude a été réalisée par l’hebdomadaire Mandag Morgen en collaboration avec le professeur Jørgen Goul Andersen auprès de plus de 5 900 personnes. Les résultats révèlent que, pour 28 % des Danois consultés, les immigrés de confession musulmane doivent quitter le Danemark. Dans le même temps, ils sont 45 % à estimer que les musulmans devraient être autorisés à rester.

La question du coût social de l’immigration est aussi brûlante puisque 39 % se disent prêts à expulser des immigrés lorsque ceux-ci n’ont pas d’emploi. 32 % se disent en revanche opposés à cette idée.

Perception de l’immigration et gap générationnel

Autre enseignement de cette enquête, les inquiétudes des Danois face à l’immigration extra-européenne ont atteint leur plus haut niveau en 30 ans.

Par ailleurs, la perception de cette immigration diffère selon les générations. En clair, les plus jeunes sont généralement les plus bienveillants à l’égard du phénomène : seulement 16 % des moins de 25 ans sont d’accord pour dire que les musulmans devraient être expulsés du pays. Tandis que les anciens marquent davantage de réticences : plus de 30 % y sont favorables chez les plus de 40 ans.

Des jeunes Danois qui accorderaient davantage d’importance au concept (abstrait) de citoyenneté quand leurs aînées conservent une autre grille de lecture, à savoir provenir d’une famille de souche danoise et partager les valeurs chrétiennes.

Un « déclin des valeurs démocratiques », vraiment ?

Pour sa part, le professeur Jørgen Goul Andersen a commenté les résultats : « C’est un peu effrayant, peu importe comment on l’interprète. L’expulsion des musulmans est contraire à la liberté religieuse inscrite dans la Constitution. Le fait que tant de gens soient encore d’accord avec des positions qui sont généralement considérées comme inacceptables suggère un déclin des valeurs démocratiques qui peut être presque entièrement imputé à l’élite politique. »

Ce « déclin des valeurs démocratiques », il apparaît surtout dans le rapport du ministère de l’Immigration et de l’Intégration au Danemark indiquant que près de la moitié (48 %) des descendants d’immigrés extra-européens résidant dans le pays disent vouloir supprimer la liberté de critiquer la religion.

De plus, un autre professeur de l’Université d’Aalborg, Christian Albrekt Larsen, a jugé « brutal que tant de gens soient d’accord pour que les musulmans soient expulsés du pays. »

Si certains experts semblent donc abasourdis par les conclusions de cette enquête, cette dernière s’inscrit pourtant dans un contexte de défiance croissante vis-à-vis de l’immigration extra-européenne au Danemark, laquelle ne date pas d’hier.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Arnesen)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Bretagne. Jérémy Desdouets établit le record du GR34 en 27 jours, 11 heures, 35 minutes

Il l'a fait ! 27 jours, 11 heures et 35 minutes, après son départ du Mont Saint Michel, le 15...

Saint-Nazaire : un kilo de cannabis et 4200 € en espèces retrouvés en perquisition

Un petit trafic de drogue, assez actif de janvier à juin 2021 à Saint-Nazaire, est tombé après l'interpellation d'un...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Danemark/Angleterre : deux Vikings d’une même famille réunis à Copenhague… 1 000 ans plus tard

L'un fut découvert en Angleterre, l'autre au Danemark : deux Vikings d'une même famille, après avoir été séparés un millénaire durant, sont réunis depuis...

L’Afrique réelle n°138. Ceuta et Melilla : les nouvelles portes de l’immigration

L'Afrique réelle n°138 est sorti. Pour vous abonner, c'est ici Sommaire Actualité : Ceuta et Melilla Plazas de soberiano et portes de l’immigration Dossier : La question ethnique et...

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Nantes : un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l’hôtel via l’association Aemina interpellé après une attaque à la machette

Un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l'hôtel via l’association Aemina a été interpellé après une attaque à la machette...