Les murmures du Mur [L’Agora]

A LA UNE

Dans la querelle qui oppose les partisans de Stendhal et le rhinocéros Hugo, on oublie généralement Barbey d’Aurévilly, ce bouffeur de curés. Qu’aurait dit ce libre-penseur à la récente nouvelle des « prélats » se cotisant pour enfin solder leur dû à leurs jeunes gitons ? Indignes ces indignes, la main au porte-feuille comme s’ils avaient forniqué avec de vieilles putains. Parce qu’ils ne manifestent qu’un repentir restreint devant la dévastation qu’ils ont infligés à leurs victimes. Imperturbables ils sont, imperméables ils demeurent. Tels des « mormons » pédophiles. Chantons-leur ce vieux refrain de 1900 : « Tiens ! p’tit, v’là 20 ronds… gna gna gna… Rends-moi 10 ronds… (la suite pour les connaisseurs ; je ne peux révéler en ces pages la totalité des paroles).

Je ne sais plus, trente ans ont passé. Était-ce l’année d’avant ou l’année d’après ? Ou l’an même, un peu avant la Toussaint ? Nous étions allés à Ouessant, dans la tempête. Vent de force 8 tendance 9. L’Enez Eussa, le très ancien « courrier » insubmersible – et sa minuscule cabine – partit à 8 heures de Brest pour le port du Stiff… l’atteignit à 14 heures, sans escale au Conquet et à Molène, à cause de la forte houle de sud-ouest. Six heures de bourrasques et de remuements, alors que le trajet durait normalement deux heures trente. Il faisait froid dans la cabine et chez Le Bars où nous nous réfugiâmes dans l’âtre, autour des bûches. Après notre débarquement, Nicolas et sa femme d’alors nous avaient préparé une potée. Du reconstituant pour dire les choses !…

Je signale que je parle uniquement à mes disparus, pour qui j’ai dressé une croix celtique au cimetière. Espérant qu’ils la voit d’où ils sont, leur approximative religion étant marquée de croyance irlandaise. Tournés vers l’Est, comme dit McGahern : « That They May Face The Rising Sun »… ce qui veut dire : « Pour qu’ils soient face au soleil levant ».

Trente ans ont passé. La rage me prend à entendre les commentaires de ces historiens et philosophes qui, en ces temps anciens, faisaient au mieux dans leurs couches et se mouchaient sur leur avant-bras. Que peuvent-ils comprendre à cette chute du Mur qui pendant vingt ans sépara un peuple et divisa l’Europe. Qu’un abominable, aujourd’hui, ose prétendre urbi et orbi qu’il y eut « annexion » – pour parler de la réunification – montre les limites qu’on accorde démocratiquement à la bave du crapaud. C’est même le problème.

Tout ça me fait penser (oubliez Aragon… voir plus haut) au pacte germano-soviétique de 1939. Allez savoir pourquoi… Les Staliniens tombèrent dans les bras de leurs copains Nazis, démontrant par là leurs peu de différences. Que leurs partisans, aujourd’hui, osent appeler le traité qu’ils signèrent « pacte Molotov-Ribbentrop » en dit long sur la manipulation. Comme si ces deux pitres avaient agi sans que leurs maîtres soient au courant. Nous, nous parlons du pacte « Hitler-Staline », point barre… Et nous n’oublions pas.

Et alors, me direz-vous, quelle est la ressemblance ? C’est le mariage de la carpe et du lapin, parce qu’il ne s’agit pas (pas encore) de faire parler les armes. La dame blonde qui vomit le petit roi apporte son soutien au moustachu qui prétend à la succession du petit père du peuple dans la murge (l’orgie) qui se prépare début décembre. Le 5, comme pour rappeler aux analphabètes que c’est début décembre que Napoléon le Petit réalisa son coup d’État en 1851…

Le 11, c’est la Saint Martin. Enfin jusqu’à ce qu’un coup de clairon l’abolisse à jamais, mettant fin au carnage qui durait depuis l’été 1914. Vive Saint Martin ! un militaire d’Amiens qui coupa son manteau de légionnaire, un jour de froidure, pour couvrir un SDF implorant, avant de s’établir à Tours, de redresser les arbres, et dont l’âne inventa la taille de la vigne.

MORASSE

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

Articles liés