Tunisie : Kaïs Saïed, un « Robocop » antisystème ? [Vidéo]

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Inconnu de la scène politique, Kaïs Saïed vient d’être élu président de la république de Tunisie. Ancien professeur de droit, sans expérience politique, sans programme précis et sans parti, il mène une campagne sur les valeurs de la révolution tunisienne de 2011.Une idée qui séduit largement la jeunesse déçue par les années de la transition démocratique. L’économie est au ralenti, la corruption gagne du terrain, le taux de chômage est encore préoccupant. N’ayant pas de plan d’action concret, Saïed souhaite avant tout réformer le système politique du pays. Il prône notamment une décentralisation radicale qui accorderait plus de pouvoir aux départements.

Seul problème : le parlement du pays est morcelé. Une situation qui bloque la route aux nouvelles réformes voulue par Saïed. Partisan de changements radicaux en interne, il est tout aussi déterminé à faire bouger les lignes à l’international. Coopération plus étroite dans la région, renaissance de l’Union du Maghreb arabe, rétablissement des liens avec la Syrie ou encore soutien aux Palestiniens, les points-clés de son projet dénotent un «revival» du panarabisme. Quels sont les obstacles qui se dessinent devant lui ? Quels sont les premiers pas du nouveau président ? Comment son arrivée au pouvoir peut-elle modifier l’échiquier politique de la région ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit Vincent Geisser, sociologue à l’Institut d’études et de recherches sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM).

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Coronavirus. L’UE va donner 450 millions d’euros au Maroc, 250 millions à la Tunisie

L'UE va jouer les philanthropes sur le continent africain en accordant une aide financière au Maroc et à la Tunisie. Un choix vraiment prioritaire...

Les Tunisiens de France ont-ils massivement voté islamiste ?

Les résultats officiels des dernières législatives tunisiennes ont été divulguées le 8 novembre par l’ISIE, l’autorité officielle chargée des élections. Les seules circonscriptions dont...

Le président Ben Ali, l’homme qui avait sauvé la Tunisie de la révolution islamiste

La mort du président Ben Ali, l’homme qui avait sauvé la Tunisie de la révolution islamiste et qui l’avait sortie du sous-développement La révolution tunisienne...

Tunisie. L’émiettement politique

Le brouillard des commentaires médiatiques doit être dissipé par une analyse claire du résultat du premier tour des élections présidentielles tunisiennes. Comme lors du précédent...