Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Italie. À Lampedusa, la submersion migratoire reprend de plus belle ! [Vidéo]

Lampedusa fait face à un nouvel afflux massif de migrants, avec plus de 1 200 arrivées en 26 heures, saturant les structures d’accueil et soulevant des préoccupations sur la capacité de l’île italienne à gérer cette urgence. La nécessité d’un blocus maritime apparaît plus que jamais comme une évidence !

Les migrants se ruent sur l’île italienne

Avant-poste de l’Europe face aux côtes du Maghreb, Lampedusa est de nouveau en proie à d’importants débarquements de clandestins extra-européens sur son littoral. Selon les autorités italiennes, plus de 1 200 migrants sont arrivés illégalement sur l’île en l’espace de 26 heures en début de semaine.

Au cours de la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, 394 clandestins sont arrivés à bord de six bateaux, tous « secourus » par des patrouilleurs de la Guardia di Finanza (police douanière et financière italienne) et de Frontex. Ces chiffres s’ajoutent aux 903 arrivées enregistrées dans la journée de mardi, 19 débarquements ayant eu lieu en l’espace de trois heures seulement.

Quant à la provenance des migrants, les nationalités enregistrées par les autorités italiennes étaient variées, avec des groupes d’individus en provenance de Tunisie, de Libye, du Bangladesh, d’Égypte, du Pakistan et de Syrie. Mais des ressortissants soudanais, sénégalais, gambiens, guinéens et ivoiriens ont aussi été recensés.

Lampedusa, vers une saturation permanente ?

Indubitablement, ces arrivées massives de clandestins ont eu pour résultat de saturer de nouveau les structures d’accueil installées à Lampedusa. Le hotspot de l’île, destiné à accueillir environ 400 migrants, abritait, selon les dernières informations, 1430 individus en son sein au matin du 15 novembre. Face à cette surpopulation, les autorités locales s’efforcent de gérer la situation.

La préfecture d’Agrigente prévoyait notamment le transfert de 230 personnes par ferry vers Porto Empedocle, en Sicile. Cependant, la question de la répartition et de la gestion de l’arrivée massive de migrants reste un défi complexe pour les autorités locales et nationales italiennes.

Par ailleurs, ce deuxième afflux record de clandestins après l’épisode du mois de septembre dernier soulève également des questions quant à la capacité des ressources et des infrastructures de Lampedusa à faire face à une telle situation d’urgence.

Des clandestins bientôt accueillis en France ?

Une fois de plus, ces différents navires de clandestins s’étaient élancés des côtes libyennes et tunisiennes avant de parvenir à rejoindre l’île italienne.

Enfin, ces nouveaux débarquements de clandestins sont un énième rappel de l’insuffisance des mesures mises en œuvre par le gouvernement de Giorgia Meloni face à un phénomène d’une ampleur telle qu’il nécessite la mise en place d’un blocus maritime.

À croire que les images du début du mois de septembre, ayant fait le tour de l’Europe, n’ont toujours pas incité Rome à agir en conséquence. En l’espace de quelques jours, près de 12 000 clandestins avaient alors débarqué à Lampedusa. Un nombre dépassant largement la population autochtone de l’île !

En dernier lieu, le transfert de ces clandestins vers l’Italie continentale pose également question : au mois d’octobre dernier, nous rapportions une information faisant état de « l’installation » d’une trentaine de migrants Guinéens présentés comme « mineurs » et en provenance de Lampedusa dans un village des Vosges. Une information confirmée par la suite

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Italie. À Lampedusa, la submersion migratoire reprend de plus belle ! [Vidéo]”

  1. breizh dit :

    Et personne ne constate le caractère “organisé” de ces arrivées ?

  2. David Mérou dit :

    La “situation d’urgence” ce n’est pas de s’interroger sur les capacités d’accueil.
    La situation d’urgence c’est de refouler ces gens, retour au port de départ !
    Pour les associations qui affrètent des bateaux, confiscation et sabordage des rafiots.
    Cette Europe de merdre nous prend vraiment pour des C***.
    L’urgence, il y en une : refuser le diktat de l’Europe et ne plus obéir à cette dictature.
    Il y en a MARRE !

  3. kaélig dit :

    Il fallait s’y attendre, à l’arrivage devenu “traditionnel” des migrants natifs de l’Afrique, notamment maghrébin et sud-saharien vient s’ajouter l’afflux de “nouvelles chances” pour l’Europe en provenance de pays d’Orient tous musulmans soit sous le joug des talibans en Afghanistan, soit surpeuplés du Pakistan et du Bengladesh (de surcroit menacé de submersion) sans que rien ne soit fait pour endiguer cette invasion majoritairement illégale.
    Il n’est pas nécessaire d’avoir fait Maths Spé pour calculer que dans 30 ans les populations extra-européennes issues du peuplement depuis 1970 seront majoritaires en Europe.
    En france, la natalité de l’autochtone est de 1,8 enfant/femme, celle des migrants de 3,6.
    Comment endiguer ce remplacement de population ?
    En corollaire, remplacé pour remplacé, s’il s’agissait de populations capables de garantir un niveau de progrès et de civilisation identique voire supérieur (Les Chinois par exemple) à celui existant encore, ce serait un moindre mal. Sauf que comme le faisait déjà remarquer en juin 1948 le Général en Chef Britannique de la Légion Arabe (seule armée arabe efficace) Sir Glubb Pacha que les 5 pays Arabes opposés à la création d’Israel n’avaient aucune chance de gagner la guerre car “…c’était là un conflit entre deux sociétés qui étaient à des stades totalement différents de leur développement….exposés à la pression constante des émeutes de leurs propres peuples…et incapables d’enfanter des systèmes et des économies plus évolués.”…Ce fût Israél qui vainquit à 1 contre 100 !
    Comme Israel, l’Europe moderne serait encore capable de remporter un conflit ouvert contre l'”étranger”, sauf qu’elle ne veut plus se battre.
    A minima on pourrait espérer que comme le Danemark elle ait le courage d’imposer des conditions draconniennes à l’accueil des étrangers (langue, civilité, éducation, travail, moeurs du pays d’accueil..)…Ce dont est loin la France !
    Autre (mauvaise) solution, dans une fuite en avant, inciter (comme en Hongrie) les souchiens à “produire” autant d’enfants que les “nouveaux entrants” prolifiques, soit 4 enfants/femme quitte à réserver les aides sociales aux autochtones (ce qui est discriminatoire). De mon point de vue, c’est mission impossible, la réalité prouve que la fécondité baisse avec l’amélioration du niveau de vie…Vous me direz, il suffit de s’appauvrir !
    Donc statistiquement, le “grand remplacement” boosté par un Islam conquérant et prolifique est ineluctable avant 30 ans.
    Où peuvent se réfugier les derniers “blancs” européens menacés soit par un changement de civilisation, le Wokisme, l’insécurité des pays africains et américains du Sud ? Je ne vois que l’Europe de l’Est, la Russie, la Chine et le Japon si elles le veulent bien !, l’Australie, le Canada…l’Alaska, le Groenland et l’Antarctique !

  4. domper catalan français dit :

    Nos élites ( je crois que le mot dépasse la réalité mais bon…admettons ) connaissent l’arithmétique de base niveau CM2 donc, tous les chiffres donnés par Kaelig ou d’autres sources sérieuses nous entraînent inéluctablement vers un grand remplacement et une dégringolade sociale, économique et culturelle du continent européen car qui paiera les factures sociales en tous genres ? En exportant ces populations nous aurons les mêmes conséquences que ce qui se passe chez eux….les premiers arrivés sont les premiers servis car il y a encore des français qui vont bosser et sont pressés comme des citrons par le fisc pour payer la note ! par contre le contraire ne pourra jamais exister et quand les caisses seront vides, il ne servira à rien d’espérer des allocations ou des aides multiples. Vous aurez traversé les mers pour trouver ici ce que vous avez fui chez vous….

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Espagne. L’immigration clandestine en hausse de 277 % en 2024

Découvrir l'article

International

Florence (Italie). Des migrants “mineurs isolés” tunisiens mettent le feu au centre d’accueil avant de tenter de bloquer les portes pour empêcher le personnel de fuir

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 8 000 clandestins supplémentaires ont débarqué en 20 jours

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. La démographie désastreuse justifie-t-elle le laxisme migratoire ?

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal

Pays basque. Des militants pour la langue aident des clandestins africains à franchir illégalement la frontière [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Le coût de l’hébergement des clandestins toujours plus élevé pour les contribuables

Découvrir l'article

International, Politique, Santé, Société

L’Italie lance l’alarme contre le Fentanyl, la drogue des zombies potentiellement mortelle dès la première prise

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire à Lampedusa. Plus de 1300 migrants ont débarqué sur la seule journée de samedi 23 mars 2024

Découvrir l'article

International, Politique

L’Italie bat le record des naturalisations au sein de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. Près de 700 000 clandestins vivraient aux frais des contribuables pour une facture de 4 milliards d’euros

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky