Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Italie. Immigration clandestine en hausse de 50 % en 2023 : Meloni « en assume la responsabilité » [Vidéo]

« Chronique d’un échec », un bon titre pour le feuilleton italien sur l’incapacité du gouvernement Meloni à endiguer l’immigration extra-européenne en 2023.

Entre les arrivées records de migrants à Lampedusa au mois de septembre dernier, les négociations infructueuses avec la Tunisie, les pressions de certains acteurs de l’industrie en faveur d’une immigration économique et la poursuite des débarquement de clandestins par les navires des ONG, le bilan de l’année écoulée n’est pas glorieux pour l’exécutif italien, en poste depuis octobre 2022.

La publication des derniers chiffres en matière d’immigration illégale vient le confirmer : ce sont plus de 155 700 migrants illégaux qui ont ainsi débarqué en Italie en 2023.

En Italie, l’immigration en hausse de 50 %

Avec un total évalué à 104 000 en 2022, le nombre de clandestins arrivés en Italie l’année dernière a donc augmenté d’environ 50 % (et plus du double qu’en 2021 (67 040)). La plupart de ces individus étaient originaires de Guinée, de Côte d’Ivoire, de Tunisie et du Bangladesh.

Un échec dans la gestion des flux migratoires reconnu par Matteo Piantedosi, ministre italien de l’Intérieur, dans un entretien au quotidien La Stampa le 31 décembre dernier. Qui a en effet admis que les objectifs fixés en matière de lutte contre l’immigration illégale par Rome n’avaient pas été atteints : « Le nombre d’arrivées cette année ne correspond certainement pas à l’objectif des mesures politiques que le gouvernement a introduites dans différentes directions pour combattre et vaincre le trafic d’êtres humains », a-t-il déclaré.

Concernant les débarquements de clandestins par les ONG pro-migrants, Matteo Piantedosi a également avoué que la mesure du gouvernement Meloni consistant à interdire aux navires en question d’effectuer plus d’un sauvetage à la fois et les obligeant à rejoindre un port éloigné des zones de secours n’a pas donné les résultats escomptés.

La Méditerranée centrale très fréquentée en 2023…

Il faut souligner par ailleurs que Rome n’est pas aidé dans cette tâche par l’UE, la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Dunja Mijatovic, ayant notamment déclaré que les autorités italiennes devraient cesser de « criminaliser » les ONG et mettre fin aux pratiques qui bloquent les opérations de recherche et de sauvetage en mer.

Avec ces quelque 8 000 km de littoral bordant la Méditerranée, l’Italie semble donc impuissante face à l’immigration clandestine. D’autant plus qu’en 2023, la route maritime qui va de l’Afrique du Nord à l’Italie en passant par la Méditerranée centrale est devenue la voie migratoire la plus fréquentée d’Europe. À tel point au mois d’avril dernier, le gouvernement italien avait déclaré un « état d’urgence » pour une durée de six mois en raison de la pression migratoire.

Autre chiffre en hausse en 2023 en Italie, celui des migrants « mineurs » non accompagnés. Leur nombre aurait atteint 17 283 en 2023 selon le ministère italien de l’Intérieur. Contre plus de 14 000 et environ 10 000 en 2022 et 2021.

Immigration : Meloni prend ses responsabilités

Au cours des derniers jours de l’année 2023, de nouvelles arrivées de clandestins ont eu lieu sur les côtes italiennes. Samedi 30 décembre, 79 migrants sont arrivées à Lampedusa sur trois bateaux différents, 13 sont arrivées en Sardaigne et le plus grand débarquement a eu lieu à Bari, dans les Pouilles : le navire Ocean Viking de l’ONG SOS Méditerranée a « repêché » 244 personnes qui se trouvaient sur deux bateaux différents au large de la côte libyenne. Après avoir été débarqué, les clandestins ont été répartis dans des centres d’accueil des Pouilles et de Calabre.

Enfin, lors d’une conférence de presse de fin d’année tenue le 4 janvier (après avoir été reportée à deux reprises), le Premier ministre italien Giorgia Meloni a exprimé son mécontentement : « Je ne trouve pas les données sur l’immigration satisfaisantes et j’en assume la responsabilité », a-t-elle déclaré.

« Je suis un peu plus satisfaite des chiffres de la fin de l’année, qui montrent une baisse par rapport au début », a-t-elle ajouté, soulignant une amélioration vers la fin de la période. Avant de reconnaître que ces résultats demeuraient très loin des objectifs fixés au préalable.

 Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Italie. Immigration clandestine en hausse de 50 % en 2023 : Meloni « en assume la responsabilité » [Vidéo]”

  1. gautier dit :

    Comme les poissons chats, tout en gueule et rien dans le ventre ! tel est le sort des gouverne ments sous contrôle de la Hyène de Bruxelles et de l’OOOOOTAN !!! pauvre Europe ! et surtout les Européens qui se laissent tondre et applaudissent à la nomination d’un premier ministre pensant que tout va changer ! le précipice n’est pas loin, il suffit de faire un ou deux pas en avant !

    • Durandal dit :

      Bonjour,

      Et nous avons les mêmes crétins de droite en france, et qui la soutienne d’ailleurs. Crétins ou vendus, c’est à chaque fois difficile de discerner. Mais bon, c’est une femme !

      Cdt.

      M.D

  2. Philippe Clerc dit :

    Peut-on parler d’échec ? C’est exagéré compte tenu de l’augmentation des arrivées à laquelle d’autres pays ont également dû faire face. Comme relevé, l’Europe n’a pas facilité les tâches à l’Italie, ni la France d’ailleurs alors qu’elle devrait tout faire pour s’entendre avec son voisin. La moitié des arrivants sont de langue française et se retrouveront presqu’immanquablement en France. Si les deux pays fondateur de l’UE s’entendaient vraiment, ils pourraient arriver à un résultat, ce d’autant plus que l’immigration est un problème que soulignent maintenant de plus en plus de pays. N’oublions pas non plus que Giorgia Meloni, durant sa campagne, a clairement dit qu’elle respecterait les règles de l’UE. On a tendance à l’oublier en traitant toujours son parti de néo-fasciste.

  3. VORONINE dit :

    Tous les politiques européens et occidentaux sont les mèmes : ils “assument la responsabilité ” , ce qui ne signifie absolument RIEN puisqu’il n’y a pas de sanction pénale à la clé de cette déclaration . Il faudrait que MELONI écope d’une peine de PRISON FERME de X…années pour avoir par sa négligence et son incompétence menacé gravement l’économie et la vie de ses concitoyens pour que ce “mea culpa ” soit audible ….Là , comme les notres , elle restedans la catégorie des arrivistes ambitieux et sans scrupules , juste soucieux de leurs intérèts !

  4. jcm78 dit :

    c est ecoeurant au maxuximum cette derive des pays et de l u e

  5. Tonton Cristobal dit :

    Quand on confie le pouvoir à une cagole il ne faut pas s’en étonner. Quant au supposé “fascisme” nous sommes dans le théâtre comme l’avait bien dit Yoyo Jospin en son temps, “l’anti-fascisme était du théâtre”. Un mauvais théâtre qui continue avec ses grosse ficelles. Il reste les abrutis de gaucho-écolo-dingos et les faux-cul de fausse-droite pour agiter ce vieil épouvantail. On ne peut que regretter Silvio Berlusconi qui au moins nous faisait rire avec ses blagues, tout en étant un ami de Khadafi, garde barrière libyen de l’invasion sub-saharienne, assassiné par les sbires du calamiteux Sarkozy. Depuis, tout a empiré et je ne vois aucune solution se profiler. Malgré crimes, corruption, scandales en tout genre, le pouvoir de l’UE ne cesse d’étendre sa tyrannie. QUE FAIRE? ;-)

  6. coupfranc dit :

    En gros 400.000 migrants par an en France et combien en Italie ? Il suffit d’une baisse de 0.1% pour que les dirigeants politiques se vantent des résultats ! La réalité, c’est qu’une volonté supérieure dirigée par Ursula V. favorise la nomination dans les pays européens de dirigeants favorables à l’immigration……les discours se succèdent mais les chiffres sont terribles. Les mesures jamais appliquées grâce aux procédures européennes, volontairement compliquées empêchent la moindre efficacité sur le terrain. L’idéologie l’emporte et ne se soucie guère des pays en dégringolade continuelle, asphyxiés par cet envahissement incontrôlé.

  7. GAVROCHE 28 dit :

    Refus d’accoster aux bateaux taxi ONG d’acceder aux ports Italien, Grece, Malte ect……0

  8. Franck dit :

    La Meloni prend ses responabilités, ben voyons!!! Elle a fait la promesse aux Italiens de stopper l’immigration, tout en sachant qu’elle n’en aurait pas eu la possibilité, au vu des règles qu’impose la Commission Européenne, elle l’a fait sciemment, pour cela elle mériterait, au minimum du goudron et des plumes.

  9. kaélig dit :

    Même en guerre communautaire, en guerre civile, il se trouvera toujours parmi nos dirigeants veules et velléitaires des individus gauchards de préférence qui vous dirons: “C’est normal, avec votre racisme systémique, vous n’avez rien fait pour intégrer ces nouvelles populations, méprisé leur moeurs et religions, pratiqué la discrimination à l’emploi, pas assez investi dans leurs lieux de vie et les cités, rappelez-vous que vous devez une dette éternelle pour ces gens issus de pays que vous avez colonisé et réduit en esclavage…Mortifiez-vous, faîtes repentance;”
    Bref…Faîtes votre mea culpa…AMEN.

  10. patphil dit :

    méloni, une vraie politicienne, combinazione … trahison (mise en veille de son programme)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Florence (Italie). Des migrants “mineurs isolés” tunisiens mettent le feu au centre d’accueil avant de tenter de bloquer les portes pour empêcher le personnel de fuir

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 8 000 clandestins supplémentaires ont débarqué en 20 jours

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. La démographie désastreuse justifie-t-elle le laxisme migratoire ?

Découvrir l'article

International, Politique, Santé, Société

L’Italie lance l’alarme contre le Fentanyl, la drogue des zombies potentiellement mortelle dès la première prise

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire à Lampedusa. Plus de 1300 migrants ont débarqué sur la seule journée de samedi 23 mars 2024

Découvrir l'article

International, Politique

L’Italie bat le record des naturalisations au sein de l’Union européenne

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Italie. Des extra-européens de plus en plus nombreux parmi les chefs d’entreprise, les Marocains en tête

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. Des radicaux d’extrême gauche font le coup de poing pour libérer un clandestin marocain criminel [Vidéo]

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Strade Bianche 2024. Parcours, start-list, présentation

Découvrir l'article

Histoire, International

Communisme. L’Italie se souvient du massacre de Foibe

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky