Agriculture. Malgré un taux de chômage important, la communauté de communes du Kreiz Breizh veut embaucher des migrants

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Malgré un taux de chômage important (12,5 % en 2016), la communauté de communes du Kreiz Breizh veut embaucher des migrants.

C’est en tout cas ce qu’il ressort du conseil communautaire qui s’est tenu le 14 novembre et durant lequel des élus des 23 communes de cette assemblée se sont prononcés pour l’embauche de migrants dans 5 exploitations agricoles de la collectivité.

Ou plutôt, pour la création d’une entité collective (une de plus), regroupant la chambre d’agriculture, l’Amisep 56 (qui œuvre pour installer des migrants partout où elle le peut) et la communauté de communes du Kreiz Breizh, qui viserait à devenir une sorte de pôle emploi pour réfugiés, avec à la clé 5 postes dans des exploitations agricoles réservés à des migrants extra-européens, comme l’ont bien précisé les élus.

Une entité qui sera peut être lancée pour « compenser » l’extension du parc d’activité de Kerjean, à Rostrenen (aucun rapport donc) qui représenterait une perte de 50 000 euros en valeur ajoutée pour la filière agricole locale… Traduction : de l’argent public, qui pourrait aller à destination des locaux, bénéficiera à des migrants, et aux entreprises qui les embauchent…

« Dans le passé, des esclaves importés par bateaux travaillaient dans des champs de coton en Amérique, aujourd’hui, élus et associations se font les complices de passeurs en proposant des emplois à des migrants » peste un habitant de Paule, qui ne se cache pas d’être proche du RN et qui est remonté contre cette annonce, lui dont le sang n’a fait qu’un tour à la lecture du compte rendu du conseil communautaire.

« Ils oublient qu’il y a des élections dans quelques mois, on se souviendra de ceux qui veulent mettre ça en place », poursuit-il. « Toujours le même chantage et ces formules toutes faites comme quoi ils feraient les emplois dont les Français ne veulent pas. Pourtant, ce sont bien majoritairement des Bretons ici qui vident nos poubelles, qui s’occupent de nos anciens, qui font les boulots les plus ingrats, sans brûler ni casser, alors que pourtant, ils sont payés une misère ».

Pas certain toutefois que la mesure passe, hormis chez quelques agriculteurs qui verront d’un bon œil une main-d’œuvre bon marché, malléable, exploitable à merci, et qui acceptera sans doute de faire des tâches payées une misère que n’acceptent plus, à raison, les locaux (ou à qui on ne propose pas…).

« L’immigration n’enrichit que les patrons », un slogan politique qui se confirme, encore et toujours…

Tanguy Belin

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

Cyclisme. Taco Van Der Hoorn, à l’ancienne, remporte la 3ème étape du Giro !

Les équipes de sprinteurs se sont faites piéger, et on ne peut qu'être content, dans un cyclisme de plus...

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...