guerrier celtique

Au Royaume-Uni, des experts en archéologie ont réussi à restaurer un bouclier vieux de 2 200 ans. L’objet appartenait à un guerrier celte dont les ossements ont été découverts dans le nord de l’Angleterre.

Superbe trouvaille archéologique dans le Yorkshire

Le bouclier du guerrier a été décrit par Melanie Giles, experte et archéologue de l’Université de Manchester, comme étant la découverte « la plus importante d’objet d’art celtique britannique du millénaire ». Rien de moins !

L’an dernier, des maçons construisant un lotissement ont découvert quelque chose d’inhabituel dans le sol. Ils ont trouvé ce qui semblait être une tombe à Pocklington, dans l’East Yorkshire. L’entreprise de travaux a alors contacté la société MAP Archaeological, spécialiste de l’archéologie du Nord de l’Angleterre. Qui a par la suite effectué une excavation du site, lequel a révélé un véritable trésor pour la mémoire celtique.

Les experts ont ainsi mis à jour un char de guerrier de l’âge de fer. Les restes du guerrier ont été retrouvés dans le char et deux squelettes de chevaux ont également été découverts. Un certain nombre d’objets ont également été retrouvés avec le défunt, dont un bouclier. Il est intéressant de noter que dans le cadre d’un rituel funéraire, de jeunes porcelets avaient été sacrifiés et placés près du défunt.

Le guerrier celtique enterré avec son char

Il s’agirait donc d’une tombe à char, un rite funéraire propre au monde celtique. De l’avis des experts, cette tombe remonte à la période 320-174 av. J.-C., lorsque les tribus celtes dominaient les îles britanniques. Il semble que le guerrier était un membre de l’élite, qui est probablement mort de vieillesse et non au combat.

Autre détail fascinant, la nourriture et les biens déposés pour le guerrier défunt pour sa « seconde vie » après sa mort. Par ailleurs, il s’agit de la première découverte de char de ce genre accompagné de chevaux dans cette partie de Grande-Bretagne. Curieusement, une sépulture presque identique « datant du IIIe ou IVe siècle av. J.-C. a été découverte en 2013 à Svestari, dans le nord-est de la Bulgarie » selon un journal local britannique. Une vingtaine de corps humains enterrés dans des chars ont été retrouvés au cours des 100 dernières années, principalement dans le Yorkshire, mais pas avec des chevaux.

guerrier celtique
Sabots des chevaux se tenant debout dans la tombe du guerrier. Source : Yorkshire Post

Quant au bouclier du guerrier celtique, mesurant environ 76 cm et bien qu’en mauvais état lors de sa découverte, les conservateurs lui ont redonné forme. Même si sa garniture en cuir et le manche en bois s’étaient depuis longtemps désintégrés.

guerrier celtique
Bouclier du guerrier. Source : Yorkshire Post

De l’avis de Paula Ware, directrice de Map Archaeological Practice, « l’ampleur et la préservation de l’enterrement du char de Pocklington n’ont pas d’équivalent britannique, ce qui permet de mieux comprendre l’époque de l’âge du fer. » Elle a par ailleurs qualifié le bouclier comme étant une trouvaille « incomparable » de l’âge du fer en raison de sa « caractéristique de conception jusqu’alors inconnue ».

Pour Melanie Giles, « cette découverte fournit de précieuses preuves supplémentaires démontrant à quel point les Britanniques de l’Antiquité aimaient leurs chars ». Et d’ajouter : « Il est concevable que la famille du défunt et sa communauté aient cru que le char l’aiderait à atteindre l’autre monde ou lui serait utile lorsqu’il y serait arrivé ».

Un voyage vers Avalon où le guerrier celtique a pu, on l’espère, enfin trouver le repos !

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/HisLoveNeverFails) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, 
dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine