Télétravail, covoiturage, intérim… Que choisissent les entreprises pendant les grèves ?

A LA UNE

Comment les entreprises s’organisent pendant les grèves ? QAPA, une agence d’intérim, a interrogé 135 000 sociétés et 4,5 millions de candidats afin d’en savoir plus sur les solutions les plus adoptées en période de crise sociale. Finalement, le télétravail ne semble pas être la pratique la plus répandue, ni la plus efficace…

(Sondage réalisé entre le 10 et 16 décembre 2019 auprès de 135 000 recruteurs et 4,5 millions de candidats sur QAPA. Parmi ces personnes interrogées, 52 % d’entre eux sont des non-cadres et 48 % sont des cadres. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l’emploi en France. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.)

Du télétravail… mais pas trop !

Malgré les difficultés occasionnées par les mouvements de grèves, seulement 16 % des entreprises françaises ont mis en place des solutions de travail à distance pour leurs employés. En effet, le télétravail ne semble être une pratique habituelle que pour uniquement 9 % des sociétés qui sont encore un peu frileuses pour le développer.

Plus de covoiturage que de télétravail

En revanche, pour faciliter les déplacements, le covoiturage est beaucoup plus suivi en entreprise. Ainsi, 39 % des sociétés interrogées déclarent avoir mis en place un service de covoiturage interne pour éviter tout problème liés aux transports. Ce système est davantage prisé pour les employés (77 %) que pour les dirigeants (23 %).

Autre solution pour pallier l’absence de certains employés : l’intérim. Ainsi, 28 % des entreprises ont décidé de faire appel à des intérimaires pendant les grèves pour pouvoir continuer leur activité (37 % de celles-ci estiment que c’est le moyen le plus efficace pour remédier aux difficultés rencontrées).

Enfin, 41 % des entreprises se disent prêtes à continuer le covoiturage. Même constat pour l’intérim avec 35 % de représentativité et 29 % pour le télétravail.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Lannuon : 800 000€ a bellomzerioù-hezoug laeret ha yao d’an 9-3 !

E miz gouere 2020 e klaskas ur vandennad torfedourien laerañ 14 paledad a bellomzerioù-hezoug e takad greantel Pégase e...

Var. Des bénévoles des Restos du coeur démissionnent après avoir été menacés par des migrants

À Fréjus, les bénévoles de l'antenne des Restos du cœur ont collectivement quitté l'association, lassés de devoir apporter une...

Articles liés