Le Croisic. Jean-François Chanteur (LREM) : « La Loire-Atlantique c’est la Bretagne, et puis c’est tout »

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Il y aura finalement trois candidats au Croisic – la maire Michèle Quellard, qui brigue un troisième mandat, l’opposition Françoise  Thobie et le candidat investi par En Marche, Jean-François Chanteur. Interview d’un homme nouveau, dont la campagne n’est pas de tout repos – sa permanence a été dégradée ce week-end, avec notamment « Mort à vous » tagué sur les vitres.

Breizh Info : Pouvez-vous vous présenter ?

Jean-François Chanteur : J’ai 62 ans, je suis chef d’entreprise, j’étais imprimeur numérique grand format, en Normandie.

Breizh Info : quels sont vos liens avec le Croisic ?

Jean-François Chanteur :  Nous sommes venus au Croisic dans les années 1990, mes parents ont acheté en 1998, je m’y suis installé en juin 2016 dans la maison de famille.

Breizh Info : Pourquoi n’êtes vous pas encore élu ?

Jean-François Chanteur :  Je ne pouvais pas du fait de mon entreprise. 

Breizh Info : Pourquoi vous présentez-vous ?

Jean-François Chanteur :  La vie m’a beaucoup apporté, je me posais aussi la question de ce que je peux faire pour les autres, et mes amis m’ont poussé à y aller.

Breizh Info : Pourquoi avoir sollicité l’investiture de la République en Marche ?

Jean-François Chanteur : J’ai l’amour de l’Europe, je suis très pro-européen, j’ai trois fils donc je n’ai pas envie que les pays européens recommencent à se taper dessus comme cela fut le cas par le passé. J’ai toujours été gaulliste social, j’ai été séguiniste. J’ai eu l’investiture que j’ai demandée en juin et que j’ai eu début juillet.

Breizh Info : Vous menez du coup une liste LREM ?

Jean-François Chanteur : Non, une liste de rassemblement, avec des gens d’origine extrêmement diverses, d’ailleurs au niveau communal l’étiquette, ça ne veut rien dire. J’ai des gens sur ma liste qui publient des écrits qui critiquent le gouvernement, c’est dire.

Breizh Info : quelles sont les idées-forces de votre programme ?

Jean-François Chanteur : La protection du patrimoine, l’aide aux personnes âgées, une politique de développement économique. Mais pas tellement le souci de grossir en population – nous sommes 4100 l’hiver et 25.000 l’été.

Breizh Info : que reprochez-vous à l’actuelle mairie ?

Jean-François Chanteur : Le manque de transparence, avec une gestion très personnelle, les gens ne sont au courant de rien. Je veux une gestion plus ouverte et plus participative.

Breizh Info : que proposez-vous pour le port ?

Jean-François Chanteur :  une convention entre le Croisic et le département pour développer notre port comme escale pour les bateaux de passage.

Breizh Info : de croisière ?

Jean-François Chanteur :  On n’est pas Marseille ! On cible la plaisance et les départs réguliers vers les îles.

Breizh Info : Et Pen Bron, en face mais finalement si éloigné ?

Jean-François Chanteur : On voit comment on peut améliorer la mobilité intérieure dans le Croisic et autour ; quand les gens sont à la retraite, ils ont moins de moyens et il faut rompre l’isolement. Il faudrait aussi trouver un moyen pour que les gens qui viennent pour faire du tourisme viennent autrement qu’en voiture. Et il faut encore mener la bagarre pour maintenir le TGV jusqu’au Croisic, alors que le guichet SNCF est de plus en plus fermé.

ll y a beaucoup de choses qu’une municipalité peut faire – et qu’elle ne fait pas. Lors de la fermeture de la plage des Sables Menus [en décembre 2018 à cause des éboulements de falaise] il a fallu qu’on se mette en association pour la faire rouvrir [en juillet]. Ce n’est pas en disant « ce n’est pas de mon ressort » qu’une municipalité peut faire avancer des dossiers.

Breizh Info : Comment avez-vous constitué une liste ?

Jean-François Chanteur : En croisant des croisicais « de souche » et d’autres qui n’y sont pas nés. Tous ceux qui peuvent apporter un regard neuf sont les bienvenus.

Breizh Info : Le Croisic est une citadelle de droite, pensez-vous pouvoir y gagner ?

Jean-François Chanteur : Je n’y vais pas pour faire de la figuration. Cela dit je ne crois pas qu’une liste doit être marquée à droite ou à gauche, je crois à ce qu’il y a de mieux des deux côtés. Nous ne sommes pas une grosse ville.

Breizh Info : Pour finir, que pensez-vous de la réunification de la Bretagne ?

Jean-François Chanteur : Sur le blason du Croisic il y a quatre hermines, notre commune est historiquement et géographiquement en Bretagne. Pour moi, c’est clair : la Loire-Atlantique c’est la Bretagne, et puis c’est tout.

Propos recueillis par Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Dimanche 9 février : Ré-ouverture de l’Océarium du Croisic

Le 9 février prochain, l’Océarium du Croisic sera à nouveau ouvert après une fermeture nécessaire pour les travaux d’entretien  de ses espaces. Suite à cette...

Le peintre chinois Yi Bai expose au Croisic

Pour la quatrième fois en cinq ans, le jeune peintre chinois Yi Bai est invité à exposer ses encres de Chine en France. Il...

Et si vous visitiez l’Aquarium du Croisic pour la journée mondiale des Océans ?

Le 8 juin aura lieu la Journée mondiale des Océans (cela devient une spécialité, à chaque journée sa thématique...). A cette occasion, l'Océarium du...

De Brest au Croisic, l’éolien flottant organise son forum en Bretagne

Un événement dédié à l'éolien flottant va se tenir en Bretagne du 19 au 21 septembre prochains. Cette troisième édition du « Floating Wind Power...