Le Croisic. 25 ans après son ouverture, la belle aventure de l’Océarium continue de plus belle

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

01/10/2017 – 07h30 Le Croisic (Breizh-Info.com) –  L’Océarium du Croisic fête ses 25 ans. Il est l’exemple d’une belle aventure familiale devenue grande. Petit rappel historique et vous pourrez constater que cela part de loin.

En 1968, un couple de mareyeurs, Janine et Jean Auffret, construit un aquarium dans leur commerce pour faire patienter les clients. Devant le succès de cette initiative qui paraît anodine, un musée est constitué suivi de l’ouverture d’un petit aquarium. Mais en 1992, un cap déterminant est franchi grâce au soutien de leur fils et de leur belle fille et l’Océarium ouvre ses portes. Depuis, il n’a cessé de s’agrandir et de gagner en attractivité notamment grâce à l’arrivée des requins en 2003 ou plus récemment l’ouverture du bassin des raies (2016).

Deux heures de visite sont préconisées et elles ne sont pas de trop si on veut à la fois s’instruire sur le milieu marin et rêver devant les espèces présentes. Le site est organisé en onze zones répondant soit à des zones géographiques ou à des espaces particuliers dont certains attirent particulièrement le public.

Arrêtons-nous sur trois de ces espaces :

  • Les manchots du cap : c’est l’espace extérieur dédié à ces drôles d’animaux. Vous assisterez forcément à un des repas de la journée. Ils sont bien espacés dans le temps afin de comptabiliser un maximum de visiteurs. Un moment agréable et toujours drôle orchestré par un soigneur qui vous en dit plus sur ces animaux. Outre la nage des manchots dans leur bassin, vous pourrez remarquer les espaces intérieurs créés spécialement pour cacher les bébés nés.
  • Les requins d’Australie : attention danger ? Non, les espèces présentées ne se nourrissent que de poissons… Cependant, voir  25 requins, présents dans le bassin aux dimensions gigantesques contenant 1 million de litres d’eau chauffée à 25 degrés, peut impressionner. Vous y admirerez également de près des raies et les tortues grandes de plus d’un mètre. Restez quelques minutes sur les sièges mis à disposition et laissez-vous porter par cet univers incroyablement beau.
  • Le tunnel : décapant pour les yeux : entrez dans cet espace qui vous permet d’avoir la tête dans l’eau. On peut se croire véritablement en pleine plongée tant les 200 spécimens qui composent ce tunnel vont vous faire perdre la tête. Ne manquez pas leur nourrissage par un plongeur, moment impressionnant surtout quand on sait que certains poissons atteignent les 35 kilos.

Outre ces côtés très agréables de la visite, on peut noter que l’Océarium est particulièrement bien entretenu et le personnel très sympathique. Il est bien adapté aux enfants avec la possibilité de demander à l’accueil un jeu dans lequel les enfants ont un parcours à effectuer; un cadeau à la clé si l’énigme est résolue.

De plus, la direction s’est engagée dans la lutte pour la préservation des espèces marines menacées et la défense de la planète en étant membre de plusieurs associations mondiales.

Dîtes-vous que les 14,50 € demandés par visiteur adulte et 11,50 € pour les enfants de 3 à 12 ans méritent votre passage (Gratuit pour les enfants de – 3 ans). Petite astuce, vous pourrez trouver les billets d’un euro moins cher en les prenant à l’office du tourisme de la Turballe.  Autre astuce : le billet vous est offert le jour de votre anniversaire sur justificatif.

A la fin de votre visite, un passage par la boutique devrait faire le bonheur des petits grâce aux peluches et accessoires dédiés aux animaux en présence.

Si vous êtes un fan des fonds marins et habitez à proximité, un pass Océarium est disponible au prix de 32 euros pour les adultes et 25 euros pour les enfants et valable pendant un an. Il est toujours gratuit pour les tous petits (-3 ans). 

Informations pratiques

Avenue de Saint Goustan

44490 Le Croisic

Les horaires d’ouverture et de fermeture sont différents selon les périodes de l’année

[email protected]

www.ocearium-croisic.fr

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en pleine mer. Cette fois, il...

Environnement. Un plastique biodégradable réalisé à partir de déchets de poissons

Les déchets de poissons utilisés pour la consommation humaine pourraient connaître une nouvelle vie en remplaçant, après transformation, le plastique traditionnel, polluant et non-biodégradable....

Changement climatique. 60 % des poissons menacés par le manque d’oxygène dans les océans

L'augmentation de la température de l'eau des océans pourrait menacer la survie d'environ 60 % des espèces de poissons dans leurs écosystèmes actuels d'ici...

Aucune trace de coronavirus n’a été détectée dans les coquillages ou l’eau de mer

Selon une étude de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, aucune trace de coronavirus n’a été détectée dans les échantillons d'eau...