Trois fusillades en 17 jours, les délinquants nantais tiennent presque le rythme déjà soutenu de 2019 (68 fusillades, 28 blessés, 3 morts).

Après le Breil, le 13 janvier dernier, la nouvelle a eu lieu… au Breil, pour changer. Le quartier dit « sensible », épicentre des émeutes de juillet 2018 après déjà… une série de fusillades, refait à nouveau parler de lui.

Cette fois, le local des jeunes – en fait la ressourcerie, relocalisée depuis les émeutes de juillet 2018 – rue Jules Noël, a été visé par plusieurs tirs. L’un d’eux a étoilé les vitres du local. Selon un riverain, « ce sont les jeunes devant le local qui ont été visés ». Les tirs ont eu lieu ce 17 janvier vers 22 heures, n’ont pas fait de blessés, et la police a retrouvé plusieurs douilles sur place.

Outre le conflit antérieur entre des bandes de délinquants du Breil et des Dervallières, deux quartiers dits « sensibles » de l’ouest nantais, le second étant dans le dispositif de « reconquête républicaine » depuis janvier 2019, et bénéficiant donc de renforts policiers.

Cependant, la police serait aussi sur une piste locale, celle d’un différend entre un riverain excédé et les dealers – originaires pour la plupart de l’extérieur du quartier. Les tensions entre riverains et dealers se font de plus en plus nettes depuis plusieurs mois, avec plusieurs bagarres à la clé.

Tout au moins, le rythme des fusillades est reconnu comme « soutenu » par les policiers nantais. « En moins de 20 jours, on en a déjà eu trois et une demi-douzaine d’armes saisies, on est bien partis pour battre les records de 2019 ».

Par ailleurs le collégien dans le sac duquel une arme de poing a été retrouvée à Bellevue a été interpellé. Scolarisé – en théorie – en troisième, ce jeune homme d’origine africaine a un prénom qui signifie « sage, maître, seigneur » en arabe. La voie des armes, certes, rapporte de l’argent plus vite que celle des études, mais serait-elle celle de la sagesse ?

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine