L’agresseur d’un chauffeur de la Semitan à Nantes se reconvertit dans le vol de voiture

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

On n’arrête pas l’insécurité à Nantes. L’agresseur qui avait proprement tabassé un chauffeur de la Semitan en novembre dernier à Château de Rezé, un mineur âgé de 17 ans, refait parler de lui en se reconvertissant dans le vol de voiture. L’agression avait provoqué une journée d’arrêt total du trafic de la SEMITAN et indigné les nantais, excédés par le poids quotidien de la délinquance.

Enfin arrêté il y a peu, et incarcéré à l’EPM d’Orvault, il avait prétexté il y a quelques semaines avoir mal au ventre lors d’un transfert pour sortir du véhicule qui l’emmenait dans une autre structure dans le centre de la France et s’enfuir. Après cette évasion, il a repris ses méfaits en volant ce 5 février une voiture dans un pavillon de Rezé, après avoir forcé le garage.

Il n’est pourtant pas allé loin : vers 16h50 il est reconnu par des policiers de la BAC en patrouille, au volant de la 307 Break volée qu’il conduit très vivement. Coursé, il refuse de s’arrêter, l’abandonne après avoir percuté un arbre, se cache dans une cabane d’un campement de gens du voyage rue d’Oberlin, mais est finalement arrêté. Multirécidiviste au casier chargé, il s’est en outre rebellé lors de son interpellation et a violemment insulté les policiers.

Interpellé, le mineur multi-récidiviste devrait être à nouveau déféré d’ici peu. Et il pourrait être transféré « loin, et sous bonne garde », confie un policier nantais. « Celui-là, c’est une bombe. S’il est libéré, on est sûr qu’il va recommencer dans la minute, et il fera le plus de conneries possibles tant que la justice ne lui aura pas dit stop. Ou qu’il aura emplafonné un arbre avec une énième voiture volée ».

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine –

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Gratuité des transports le week-end à Nantes : CGT et CFDT renoncent à la grève pour… 50 euros de prime

La paix sociale ne coûte finalement pas si cher – cinquante euros par agent et par an. La CGT et la CFDT, qui avaient...

Brest. Via de faux profils sur un site de rencontre, ils donnaient rendez-vous à leurs victimes avant de les dépouiller

Ils opéraient via des faux profils sur un site de rencontre : un groupe d'individus donnait rendez-vous à ses victimes à Brest avant de...

Agressé à Saint-Nazaire, un militant du RN témoigne : « Les Antifas doivent s’attendre à de lourdes représailles judiciaires »

Pour faire suite à l'agression, dimanche sur le marché de Saint-Nazaire, d'un militant du RN, Benoît Glotin, qui est sorti de l'hôpital lundi matin,...

Prise à partie par le conducteur du tram, la jeune Nantaise fond en larmes et quitte la rame (elle ne portait pas de masque...

Le masque est certes obligatoire dans les transports en commun, mais on peut se demander parfois si certains agents de la TAN ne se...