Avant les élections municipales, un simulateur pour voir si votre maire gère bien sa commune économiquement

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Les élections municipales approchent. Vous allez bientôt choisir votre futur maire, qu’il soit nouveau candidat ou maire sortant. Pour bien choisir, il faut avoir un avis éclairé, et notamment en ayant connaissance du fonctionnement (bon ou mauvais) financier de votre commune, des dépenses effectuées par votre maire. Car chaque euro dépensé par un élu sort de votre poche, il ne faut pas l’oublier.

C’est l’association Contribuables Associés qui s’est livrée à un véritable travail de fourmi et qui propose aujourd’hui un simulateur, qui pourrait compter avant de glisser son bulletin de vote dans les urnes. « 35 000 communes ont été évaluées. Ceci est le résultat, d’un travail acharné ! Pour ce faire, nous avons récupéré, non sans mal, les données financières brutes publiées par Bercy… Puis nous avons peaufiné notre méthodologie pour qu’elle soit la plus juste possible et avons refondu notre site internet pour améliorer sa clarté et son ergonomie. Bref nous avons rendu ces données compréhensibles et accessibles pour VOUS tous, administrés et électeurs français » expliquent les instigateurs du simulateur qui poursuivent :

« L’Argus des communes est un outil bien spécifique à Contribuables Associés. Celui-ci évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant et par année. Plus la commune est dépensière par rapport à la médiane des communes de même taille, plus sa note est faible. A l’inverse, plus elle économise par rapport à cette moyenne, plus sa note est élevée. Vous y retrouverez également année par année l’évolution de la commune, de son endettement ou encore de ses impôts locaux. Les dépenses publiques ne sont pas une fatalité. Il est possible de les réduire en commençant par supprimer les trop nombreux gaspillages qui existent au niveau local »

Voici la note de quelques villes principales de Bretagne :

Rennes : 11/20

Saint-Malo : 6/20

Lannion : 14/20

Brest : 18/20

Lorient : 12/20

Vannes : 12/20

Nantes : 13/20

Quimper : 18/20

Morlaix : 18/20

Guingamp : 7/20

Saint Brieux : 8/20

Le détail et les explication sur  ; https://arguscommunes.touscontribuables.org/

L’association a également noué un partenariat avec le magazine Capital, que vous pourrez retrouver en kiosque cette semaine.

Pour découvrir le simulateur, et tester les résultats de votre maire, c’est ici

Comment l’Argus des communes évalue-t-il les communes ?

L’Argus des communes est un outil d’information des citoyens sur les performances de gestion de la commune où il vit. Fidèle à l’objectif privilégié des Contribuables Associés, réduire autant que possible les dépenses publiques pour réduire les impôts, les informations clés de l’Argus sont une note de dépense de la commune. Cette année s’ajoutent des informations sur la fiscalité de l’ensemble commune plus groupement de communes, une première évaluation qui a vocation à être développée dans le futur, compte tenu du poids des groupements de communes.

Comment est définie la note de dépense de la commune évaluée dans l’Argus des communes ?

Les données sources sont publiques, obtenues à partir du site fournissant des détails des comptes administratifs des communes. Ce site est publié par les services de la direction générale des collectivités locales et du ministère de l’Économie et des Finances.

Pour chaque commune, l’évaluation se fait en comparant ses indicateurs à ceux de l’ensemble des communes de France de taille comparable.

Par ailleurs, les calculs de l’Argus tiennent compte d’un possible effet d’écart entre la population permanente de la commune (celle des habitants qui y vivent toute l’année) et la population totale, compte tenu d’éventuels flux massifs à l’occasion de congés d’hiver ou été.

Pour ce faire la population permanente est augmentée du nombre de résidences secondaires de la commune, comptant chacune pour un équivalent habitant supplémentaire (règle du ministère des Finances), et les ratios par habitant (dépenses de fonctionnement, dette…) sont modifiés en conséquence.

 Comment la note de l’Argus des communes est-elle calculée ?

L’évaluation est faite via une note de dépenses. On évalue ici les dépenses de fonctionnement de la commune pour l’année 2018 (année la plus récente pour laquelle les données sont disponibles*), c’est-à-dire les dépenses par habitant engagées pour produire les services quotidiens de la commune (crèches, écoles primaires, déchets, voirie, stationnement…), par rapport aux communes de même taille.

Au sein d’une même classe de taille, ces dépenses par habitant varient souvent d’un facteur 3 entre les communes les moins dépensières et les plus dépensières.

Les 10% les plus dépensières auront la note de 2/20, les 10% moins dépensières la note de 18/20. Une note de 10/20 sera attribuée aux communes ayant une dépense médiane, et les autres, une note variant entre 2 et 18 selon leur niveau de dépenses.

Comment est analysée la fiscalité de la commune avec son groupement ?

Au niveau local, aujourd’hui, toutes les communes de France sont rattachées à un groupement de communes sensé permettre de réduire les dépenses par des effets d’échelle, et éventuellement proposer de nouveaux services inaccessibles à chaque commune séparée.

Compte tenu du poids financier sans cesse croissant des groupements de communes, et de son caractère un peu lointain pour les citoyens, Il nous paraît très utile de donner une mesure simple de l’importance de cette entité.

Pour ce faire, compte tenu des données fournies aujourd’hui par Bercy, les Contribuables  Associés ont choisi de mesurer cette importance par deux mesures :

  • le montant moyen des impôts locaux sur les ménages (taxe d’habitation, taxe foncière sur le bâti, taxe foncière sur le non bâti, taxe additionnelle sur le non bâti) intégrant les impôts spécifiques su groupements et la somme des impôts locaux de l’ensemble des communes du groupement
  • le poids de la fiscalité du groupement de communes dans cet ensemble.

Ces deux indicateurs permettent une première appréciation du groupement de commune. Très grossièrement, l’idéal pour un groupement de communes est idéalement d’avoir une montant d’impôts total moyen le plus faible possible, et une part du groupement dans l’impôt assez élevé, reflétant un transfert important et efficace des dépenses de communes vers le groupement. Divers effets (mixte de taille des communes du groupement, transfert d’impôts entre groupement et communes, …) peuvent brouiller cette vision idéale, mais ces premiers indicateurs devraient vous inciter à examiner le fonctionnement de votre groupement de communes de plus près.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Eudes Baufreton : « Chaque Français est endetté de 40 000 euros, par la dette publique »

Eudes Baufreton : « Chaque Français est endetté de 40 000 euros, par la dette publique » Le délégué général de “Contribuables Associés” était l'invité...

Revue Rébellion. « Le Virus c’est le Capital ! »

Notre société est malade. Nous traversons une pandémie de peur sans précédent et cette angoisse est savamment entretenue par nos gouvernants. C'est le système...

Contribuables Associés s’oppose au financement public et obligatoire des syndicats

Contribuables Associés vient d'adresser à la presse un communiqué d'oppositions au financement public et obligatoire des syndicats. « Alors que la France va assurément devoir...

Alain Mathieu (Contribuables associés) : « La France a un urgent besoin de réformes » [Interview]

Alain Mathieu est Président de Contribuables associés et ancien directeur général du Bon Marché (grand magasin parisien) et ancien président de Conforama. Il a...