Norvège. Les migrants sont largement surreprésentés dans les statistiques sur la criminalité

Les chiffres de Statistics Norway montrent que les migrants sont largement surreprésentés dans les crimes, les jeunes migrants étant particulièrement impliqués dans les crimes violents et les abus à Oslo.

Ces chiffres ont été mis en évidence par les membres du Parti du Progrès, Sylvi Listhaug et Jon Helgheim, qui ont révélé que les jeunes hommes immigrés de Somalie commettent des crimes violents à un taux de 419 pour 1 000, contre 34 pour 1 000 pour les Norvégiens de souche.

Le couple réfute ainsi les affirmations contraires des ONG, des chercheurs et d’autres, en affirmant que les statistiques en Norvège, au Danemark et en Suède montrent que les migrants sont largement surreprésentés dans les crimes violents, même lorsque des facteurs tels que le sexe, l’âge, le statut social et le statut d’emploi sont pris en considération, rapporte le Verdens Gang.

« La raison pour laquelle nous sommes critiqués est qu’il est gênant pour les politiciens, les activistes, les chercheurs et les commentateurs d’être réveillés par des faits désagréables alors qu’ils ont intensément essayé de fermer les yeux et les oreilles assez longtemps », ont écrit les deux hommes.

Les auteurs ont ensuite évoqué la situation des taux de criminalité des migrants en Suède, affirmant que les politiciens et les experts ont « accepté que l’on ne parle pas des problèmes parce que cela peut être stigmatisant ».

« Maintenant, la situation en Suède est complètement hors de contrôle avec des centaines d’incendies de voitures, des centaines d’incendies d’écoles, plus d’une centaine d’attentats à la bombe, des exécutions en pleine rue et des attaques coordonnées avec des armes automatiques, des bombes et des grenades », ont-ils déclaré.

Le Premier ministre suédois Stefan Lofven a rejeté les affirmations selon lesquelles la migration aurait un rapport quelconque avec la montée en flèche de la criminalité violente des gangs qui balaie le pays. Toutefois, un récent rapport du journal suédois Expressen a révélé que tous les chefs de gangs commettant des actes de violence à Stockholm étaient issus de l’immigration.

Il y a un peu moins d’un an, les médias norvégiens ont rapporté que 70 % des crimes violents à Oslo étaient commis par des immigrés, qui ne représentent que 33 % de la population totale, et qui représentent la moitié des bénéficiaires de l’aide sociale dans le pays.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !