Produits bio. Toujours plus de succès auprès des consommateurs

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Consommer des produits bio est entré dans les habitudes des Français, comme le rapporte une récente étude sur le sujet avec des chiffres révélateurs.

Pourquoi acheter bio ?

L’Agence Bio, se présentant comme l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, s’est intéressée, par le biais d’une étude,  à la consommation et à la perception des produits biologiques en France. Nous apprenons notamment que 71 % des Français mangent bio au moins une fois par mois. Plus généralement, la pratique se stabilise à un niveau très élevé avec près de 9 Français sur 10 consommant des produits bio ne serait-ce que rarement. Un chiffre équivalent à celui de 2018.

bio

Quant aux motivations derrière ces comportements d’achat, la préservation de la santé arrive en tête (59 % des sondés), notamment chez les personnes âgées de 65 ans et plus (70 %). Viennent ensuite le goût et la qualité des produits (51 %), devant la préservation de l’environnement (45 %). Le bien-être animal est également un argument de plus en plus avancé pour expliquer ce développement du bio : 34 % en 2019 contre 28 % en 2018.

bio

L’achat bio, une pratique récente

La consommation de produits biologiques restera comme une nouveauté notable des années 2010. En effet, l’étude souligne que près des 3/4 des consommateurs bio le sont depuis moins de 6 ans. La part des nouveaux consommateurs de produits biologiques (depuis moins d’un an) enregistre une forte progression depuis deux ans (+ 16 % en 2019 contre seulement +9 % en 2017). Les néo-consommateurs sont naturellement surreprésentés au sein des jeunes générations (28 % des 18-24 ans et 21 % des 25-34 ans), mais également chez les CSP-.

bio

Les jeunes générations (moins de 35 ans) ont spontanément intégré le bio dans leur alimentation (72 % des 18-24 ans et 78 % des 25-34 ans en consomment régulièrement).

Aux deux extrêmes du panel, on note tout d’abord une progression du nombre de consommateurs quotidiens de produits bio avec près d’1/5 d’entre eux (19 %) estimant la part de leur consommation de produits bio à plus de 75 % (contre 12 % en 2018). Dans le même temps, le taux de réfractaires, à savoir ceux ne consommant jamais de produits alimentaires bio, se stabilise à 11 %. Une proportion qui stagne depuis cinq ans.

Produits non alimentaires : un marché dynamique

Le bio ne se développe pas que dans les cuisines. En ce qui concerne les produits non alimentaires, le marché est là aussi en croissance. Avec même une accélération remarquable au cours des trois dernières années. Pour preuve, 78 % des Français ont acheté un produit bio non alimentaire en 2019. À la première place, on retrouve les produits ménagers, avec 64 % des interrogés ayant réalisé ce type d’achats.

Par ailleurs, la plus forte progression est à mettre au crédit des produits cosmétiques et d’hygiène bio (61 %) avec + 16 points en deux ans. Avec +10 points en l’espace de deux années, le textile est lui aussi l’un des secteurs porteurs (34 %). Tout comme les produits de jardinage (44 %).

bio

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Nantes. Sauve ton bio, pour valoriser les invendus des producteurs bio

Chaque année, nous jetons 10 millions de tonnes de produits consommables en France, dont 50% sont des fruits et légumes. Ces pertes sont considérables...

Santé. Consommer des champignons pour réduire de près de moitié le risque de cancer ?

La consommation de champignons pourrait assurer une certaine protection contre le cancer. Une étude menée par des chercheurs américains est en tout cas parvenue...

Alimentation. Trop gras, ultratransformés : des steaks végétaux pas si recommandables…

Tandis que la consommation de viande est de plus en plus criminalisée de notre société, les steaks végétaux, régulièrement présentés comme une alternative, n'ont...

Consommation. Une hausse des prix de la viande à prévoir sous couvert d’écologie ?

Les consommateurs de viande sont de plus en plus pointés du doigt. Voici qu'un article relayé par le quotidien britannique The Guardian rapporte les...