Le Parti animaliste présent dans 40 villes aux élections municipales

A LA UNE

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté...

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

3 600 000 électeurs pourront voter pour un candidat du Parti animaliste lors des prochaines élections municipales – si elles sont maintenues malgré l’épidémie de coronavirus qui se propage à travers tout le pays. En effet, le Parti animaliste sera présent dans plus de 40 villes le 15 mars prochain.

« Alors que les animaux étaient oubliés des débats il y a encore quelques années, les associations de protection animale et le Parti animaliste ont imposé leur prise en considération en politique. Cette prise en considération est aussi le souhait des électeurs puisque 72 % des Français trouvent important que les candidats aux élections municipales s’engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale » expliquent les responsables du parti.

Au total, le parti animaliste présentera 9 listes « 100% parti » à Avignon, Aix-en-Provence, Antibes, Lille, Nîmes, Rouen, Le Vésinet, Le Havre et Toulouse. Dans 32 autres villes, des accords ont été conclus dans certaines villes « après avoir eu des garanties d’avancées ambitieuses pour les animaux, dans le cadre du respect de sa charte des valeurs, comme la création d’une délégation “Protection animale”, une tête de liste favorable à la cause animale et des mesures socles. »

Liste des villes dans ce cas (en réalité beaucoup d’alliances avec Europe Écologie Les Verts et le risque de voir donc le Parti animaliste aspiré par un parti très proche de l’extrême gauche).

Alfortville avec Alfortville au cœur.
Angers avec Angers citoyenne et populaire.
Bagnolet avec Changeons la Ville.
Bouguenais avec Bouguenais Écologie.
Boulogne-Billancourt avec La ville plus facile.
Brétigny-sur-Orge avec Brétigny Avant Tout.
Bry-sur-Marne avec Agir pour Bry.
Clamart avec Clamart Citoyenne.
Colomiers avec Vivre mieux ensemble à Colomiers.
Fontenay-aux-Roses avec Fontenay Demain.
Grande-Synthe avec Grande-Synthe en transition.
Grenoble avec Grenoble en commun.
Hellemmes-Lille avec Décidez pour Hellemmes.
Les Clayes-sous-Bois avec Les Clayes-sous-Bois c’est vous !
Les Lilas avec Le printemps lilasien.
Louviers avec Changer Louviers.
Lyon Métropole circonscriptions / B / E / C / I Lyon Centre avec Ensemble avant tout !
Melun avec Melun pour Vous.
Metz avec Metz en confiance.
Montesson avec Montesson c’est vous !
Montpellier avec L’Alliance des Écologistes.
Montreuil-sous-Bois avec Montreuil, l’écologie aux responsabilités.
Mulhouse avec Mulhouse en vrai.
Nantes avec Nantes ensemble.
Paris Centre (1, 2, 3 ,4), Paris 7, 11, 13, 14, 15, 16, 18, 19 et 20 avec L’Écologie pour Paris.
Rambouillet avec Rambouillet en commun.
Sablé-sur-Sarthe avec Mieux Vivre à Sablé.
Saint-Denis avec Notre Saint-Denis.
Villejuif avec Villejuif Écologie.
Vitrolles avec Convergence écologique & citoyenne.

Les mesures socles du Parti animaliste

Les municipalités ayant une délégation à la protection animale restent des exceptions, c’est pourquoi la création d’une délégation à la protection animale est fondamentale pour défendre les intérêts des animaux. Ses objectifs seront les suivants :

Créer une cellule municipale « Urgences Animaux ».

Interdire l’abattage sans étourdissement dans les abattoirs municipaux et insérer une clause de bien-être dans les marchés publics : pas de produits d’animaux issus de l’élevage intensif ou tués dans un abattoir pratiquant l’abattage sans étourdissement, ou utilisant l’étourdissement au CO2.

Interdire les cirques avec animaux sauvages.

Apporter une aide financière et matérielle aux associations de protection animale.

N’accorder aucune subvention aux activités génératrices de souffrances pour les animaux.

Stériliser les chats errants et créer des espaces de vie pour les chats libres.

Mettre en place un partenariat entre la fourrière et les refuges afin d’éviter les mises à mort.

Faciliter l’admission des animaux de compagnie dans les EHPAD et les foyers.

Végétaliser l’alimentation dans tous les services de restauration collective municipale tels que les cantines scolaires, les EHPAD et les services de la ville.

Créer dans tous les grands parcs publics, des espaces ou des créneaux horaires réservés aux chiens.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Loire-Atlantique. Philippe Grosvalet (PS) prend une retraite bien méritée

Pour son deuxième mandat à la présidence du conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet (PS), a été gâté : annulation...

Départementales en Loire-Atlantique : les Patriotes auront des candidats à Nantes et Saint-Nazaire

Les Patriotes aussi entendent être visibles aux élections cantonales des 20 et 27 juin. La décision de Philippe Grosvalet...