Saint-Herblain (44). Plus d’un million d’euros de dégâts causés par des Roms

A LA UNE

À Saint-Herblain, des Roms ont vécu illégalement plusieurs mois dans les anciens locaux de Kent Marine avant d’être expulsés. Après leur passage, plus d’un million d’euros de dégâts ont été constatés sur place. Les images parlent d’elles-mêmes…

5000 m2 de locaux saccagés par les Roms

Chère, très chère addition laissée par des Roms au n° 8 et au n° 10 de la rue du Chêne Lassé, à Saint-Herblain, en Loire Atlantique. Ils ont ainsi occupés plusieurs mois durant les anciens locaux de Kent Marine Equipement, société spécialisée dans les accessoires nautiques, suite à la fermeture de l’établissement.

Les Roms ne sont pas contentés de vivre dans les 5000 m2 de locaux industriels et de bureaux mais ont également tout saccagé sur place. Les bureaux ont été détruits du sol au plafond, non seulement afin d’y récupérer ce qui peut se revendre, mais aussi, semble-t-il, pour le simple plaisir de détruire.

Saint-Herblain

Même les couloirs ont été totalement dégradés :

Saint-Herblain

Même chose pour les vitres :

Saint-Herblain

Saint-Herblain

Côté extérieur, les murs ont eux aussi souffert du passage de ces « résidents » illégaux :

Saint-Herblain

Saint-Herblain : trafics en tous genres et décharge à ciel ouvert

Par ailleurs, il semble que les Roms occupant ces locaux de Saint-Herblain aient eu des activités pour le moins obscures puisqu’un trafic de carburant a fait l’objet d’une descente de Police pendant l’occupation des locaux mais des vestiges de vente de pièces détachées de voitures volées et d’ateliers de réparation sont également visibles sur place.

De nombreux véhicules gisent à l’intérieur et aux abords des bâtiments, dont une Jaguar récente, des Mercedes, Audi, etc.

Saint-Herblain

Saint-Herblain

Saint-Herblain

Les bardages extérieurs ont aussi été méthodiquement abimés et devront être déposés et remplacés. Des actes gratuits qui coûtent quelques dizaines de milliers d’euros.

Saint-Herblain

Vente d’électroménager et d’aspirateurs ou décharge à ciel ouvert ?

Saint-Herblain

Saint-Herblain

Saint-Herblain

Des cadavres de sangliers !

Des témoins ont également rapporté la présence de deux cadavres de sangliers fraichement tués et baignant dans leur sang sur le site transformé en campement de Roms après leur départ.

Saint-Herblain

Un aperçu d’une salle d’eau laissée en l’état par les occupants :

Saint-herblain

Malgré le sempiternel refrain de la presse mainstream sur les « conditions de vie déplorables » auxquelles devraient généralement faire face les Roms en France, les locaux de Saint-Herblain disposaient de l’électricité, de l’eau courante, de douches, de toilettes et même de bureaux luxueux et lumineux.

Voici justement les restes de l’un des tableaux électriques du site :

Saint-Herblain

Une illustration d’une pièce habitée :

Saint-Herblain

Un casino clandestin

Enfin, et car il faut bien s’amuser et arrondir les fins de mois, une grande pièce était aménagée en casino clandestin, où d’après plusieurs témoignages on jouait de l’argent dans une ambiance animée !

Saint-Herblain

Ces locaux appartiennent à une entreprise privée. Ce sinistre va couter plus d’un million d’euros d’après plusieurs spécialistes. Sans compter les pertes de loyers de 5000 mètres carrés de bureaux et de bâtiments industriels à Saint-Herblain. Il semble que les locaux étaient assurés selon nos sources.

Quoi qu’il en soit, les réparations ne seront pas à la charge des Roms, mais, comme d’habitude, à la charge de l’État, de propriétaires privés, ou dans le meilleur cas, des compagnies d’assurances. Pour ces dernières, il est bon de rappeler que les coûts des sinistres sont répercutés sur l’ensemble des cotisations des Français.

Enfin, cette occupation de locaux par des Roms n’est pas un cas isolé puisque le même procédé a eu lieu récemment à Caudan (près de Lorient) derrière le Buffalo Grill. Là aussi, saccage monstrueux, saleté inhumaine et en prime, incendie !

Saint-Herblain

René Dorcate

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés