Coronavirus. Le Pakistan augmente sa production de chloroquine pour la Chine

A LA UNE

Pendant qu’en France on persiste à ne pas intégrer dans l’essai clinique national le traitement à la chloroquine expérimenté avec succès à Marseille par l’IHU – et dont Sanofi a annoncé pouvoir offrir à l’État de quoi traiter 300 000 patients – le Pakistan augmente nettement sa production de chloroquine pour en fournir à la Chine.

L’entreprise chinoise Guangzhou Pharmaceutical Holdings Limited a commencé par acheter 15 000 comprimés de chloroquine par divers canaux au Pakistan, puis 300 000 de plus – dont 200 000 à titre gratuit. Les comprimés ont été produits par le laboratoire pharmaceutique Bayer.

De quoi faire écrire à certains médias pakistanais que le Pakistan avait une solution contre le coronavirus. Pas seulement le Pakistan du reste, mais sa situation proche de l’Iran, très touché, de la Chine, qui s’en remet peu à peu et non loin du Moyen-Orient qui commence à se confiner, fait les affaires de ses laboratoires pharmaceutiques.

Il se trouve que la chloroquine – qui est un très ancien antipaludique – a vu sa production suspendue en Chine depuis vingt ans, du fait de la résistance de certaines formes de paludisme à la chloroquine.

Néanmoins la chloroquine s’est illustrée dans la lutte contre le coronavirus et est utilisée dans les protocoles de soin au Moyen-Orient et en Asie. En France, un essai mené par le professeur Didier Raoult à Marseille sur 24 patients volontaires montrait que 6 jours plus tard, seuls 25 % avaient encore le virus – ce qui améliore nettement le tableau clinique, et donc les chances de survie de ceux qui n’ont plus le virus.

Dans Marianne (16/3/2020), le professeur Didier Raoult expliquait ainsi : « Le docteur Zhong Nanshan, qui a géré l’épidémie de coronavirus chinois avec succès, a montré que la chloroquine améliore le tableau clinique. En Arabie saoudite, pays où il y a eu le plus de coronavirus [le coronavirus est une famille de virus, dont le COVID-19 est un des types] ces dernières années, Ziad Memish la recommande également comme traitement de base. Ces deux scientifiques sont les meilleurs au monde pour traiter les coronavirus, mais en France, peut-être parce que l’un est Chinois et l’autre Arabe, on ne les écoute pas. En Corée du Sud, la chloroquine est aussi dans le protocole officiel, comme en Iran ».

De quoi faire dire à ce médecin nantais excédé : « quand est-ce que les abrutis qui nous gouvernent vont avoir leur quota de morts et faire le nécessaire ? Dans l’ordre, demander 10 millions de masques à la Chine, ils sont largement capables de nous les fournir, leur demander des centaines de milliers de tests et tester toute la population, et soigner massivement à la chloroquine, puisque ça marche. On est vraiment gouvernés par des nases : ce qui se passe était largement prévisible, et ils ont quand même réussi à tout planter ».

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nouvelle Vague #9 avec Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano

Ce mardi 19 octobre à 20h, Nicolas Faure reçoit Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano. Une émission en direct...

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés