Coronavirus. Quand des soignants exigent la transparence sur les commandes de matériels

A LA UNE

Tandis que la France a annoncé la commande d’un milliard de masques en Chine pour répondre à la pénurie engendrée par la pandémie de coronavirus, des soignants demandent désormais de la transparence.

Coronavirus : de la transparence sur les commandes de matériels !

La confiance dans les autorités françaises, multipliant les erreurs depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, s’est franchement érodée ces dernières semaines. Y compris (et surtout) au sein du secteur médical, où de nombreux soignants exigent dorénavant de connaître la vérité au sujet des commandes de matériels passées par l’État.

Pour ce faire, ils demandent la publication des commandes de masques réalisées par ce dernier, tout comme les commandes de tests de dépistage et de masques réalisées depuis décembre. Des questions que se posent par ailleurs bon nombre de Français face aux déclarations contradictoires à répétition du gouvernement.

C’est pourquoi l’heure est à la présentation de preuves de la part de l’exécutif. En s’appuyant sur l’obligation pour l’administration de publier en ligne ou de communiquer les documents qu’elle détient aux personnes qui en font la demande.

Une pétition en ligne lancée par des soignants

C’est donc par l’intermédiaire d’un communiqué de presse que le collectif de soignants baptisé C19 et regroupant quelques 600 médecins a annoncé le 27 mars qu’il demandait aux autorités de rendre publics « les contrats et commandes de masques, [quels que soient] leur types » mais également « les contrats relatifs aux tests de dépistage du Covid-19 » ayant été signés « par l’État depuis le 20 décembre ».
Cette requête, présentée comme étant une « sommation interpellative » par ses instigateurs, a été formulée par « 92 professionnels de santé représentant le collectif C19 ». Selon les mots de l’avocat du collectif, « de nombreuses entreprises proposent des masques, ou des tests [qui] n’arrivent pas dans les cabinets ou les hôpitaux ». Une situation aberrante qui motive donc cette volonté d’y voir plus clair dans les pratiques de l’État. Le collectif C19 attend ainsi « une réponse sous 48 heures » dans le but de « reconstruire au moins en partie la confiance entre l’État et les professionnels de santé ».
Pour rappel, c’est ce même collectif, par l’intermédiaire de 600 médecins membres, qui a porté plainte auprès de la Cour de justice de la République contre le Premier ministre Edouard Philippe et son ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn pour leur gestion de la pandémie de coronavirus. Une pétition en ligne a même été lancée le 27 mars pour soutenir la démarche. Le 29 mars au soir, elle totalisait déjà plus de 330 000 signatures.

AK

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes atomise Agen et sonne le réveil à La Rabine (46-3)

C'était le match qu'il ne fallait pas perdre, et le RC Vannes a fait le boulot, vendredi soir, à...

En 2022, lutte des classes ou lutte identitaire ? Bégaudeau et Bousquet face-à-face

À l’approche des Présidentielles de 2022, rien n’est encore joué. Emmanuel Macron jouit d’une remarquable stabilité à 24% des...

Articles liés