Arte propose un grand reportage d’histoire sur l’impossible unité et la désintégration de la Yougoslavie

A LA UNE

Arte propose un grand reportage d’histoire sur l’impossible unité et la désintégration de la Yougoslavie. Un reportage en deux parties, qui évoque à la fois l’impossible unité de cet ensemble, et surtout la désintégration de celui-ci dans les années 90.

Une plongée dans l’histoire de la Yougoslavie, de sa constitution, en 1918, à sa sanglante désintégration dans les années 1990. Ce premier chapitre relate la naissance, en décembre 1918, du royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisé royaume de Yougoslavie en 1929 dans une vaine tentative d’étouffer les nationalismes. Utopie mort-née ? Porté par le roi Alexandre Ier de Yougoslavie puis par Tito, le projet de réunir tous les peuples slaves du Sud dans une même entité était-il voué à l’échec ?

Entre images d’archives et entretiens avec des experts (historiens, sociologues, économistes, politologues…), ce documentaire plonge dans l’histoire des Balkans, remontant le fil des différentes « expériences yougoslaves » pour identifier les processus complexes qui ont conduit à la mort de cette utopie et à la persistance de haines encore tenaces.

« Yougoslavie, de l’autre côté du miroir – Épisode 1 : L’impossible unité », documentaire de Vincent de Cointet (France, 2016, 56mn) :

« Yougoslavie, de l’autre côté du miroir – Épisode 2 : Une désintégration inéluctable », documentaire de Vincent de Cointet (France, 2016, 56mn) :

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés