Vente de masques chirurgicaux. Seuls 9 % des Français font confiance à la grande distribution

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Alors que le déconfinement se profile et que la nécessité pour tous de porter des masques a été affirmée par le Premier ministre, un sondage Ifop (Pharmabest) révèle que seuls 9 % des Français feraient confiance à la grande distribution au sujet des masques chirurgicaux.

Légitimité à vendre des masques, critères d’achat d’un masque, lieu dédié à la maladie covid-19, cette enquête propose un instantané de la confiance que les Français placent dans leurs pharmacies.

Voir l’étude complète ici.

Les masques sont le produit que tout le monde s’arrache dans une cacophonie considérable avec une compétition que les pouvoir publics ont organisée par des prises de décision à contretemps.

Les pharmacies ne sont autorisées à vendre des masques alternatifs et chirurgicaux que depuis le 26 et le 29 avril, elles sont de fait parties avec un lourd handicap par rapports aux acteurs de la distribution qui peuvent les commander depuis le 23 mars. Une avance qui a permis aux grands acteurs de la distribution alimentaire de disposer de plusieurs semaines d’avance pour s’en procurer.

Après plus de 50 jours d’un confinement où les pharmaciens ont été confrontés quotidiennement aux inquiétudes et aux demandes des Français, ces derniers leur sont massivement reconnaissants. Témoignant de leur confiance dans les pharmaciens comme professionnels de santé de proximité, 82 % d’entre eux les désignent comme premiers acteurs de confiance pour vendre des masques, loin devant la grande distribution (9 %) et les bureaux de tabac (2 %).

Le prix n’est pas le critère pertinent

Contrairement à une idée communément répandue et martelée par certains acteurs, le prix n’intervient que pour 16 % d’entre eux comme premier critère d’achat d’un masque. 58 % placent la capacité à filtrer en premier critère d’achat d’un masque, légitimant ainsi implicitement la nécessité du conseil d’un pharmacien dans ce type d’achat.

« Les Français sont attachés à leur santé et ont compris que pour ce faire, le produit et l’environnement d’un produit de santé comptent. Notre métier est la santé, notre contribution est de donner le choix entre différentes qualités de masques en fonction des usages. À la différence d’autres circuits, en pharmacie c’est un professionnel de santé qui délivrera le masque. Il sera en mesure d’en rappeler l’usage ainsi que les gestes barrières associés. Et ça les Français le savent » déclare David Abenhaim, président du groupement Pharmabest.

Des professionnels de santé de confiance

94 % des Français trouvent qu’un espace spécifiquement dédié au covid-19 comprenant des tests, des masques, du gel hydro-alcoolique avec la présence d’un ou plusieurs pharmaciens pour du conseil aux patients est une très bonne chose. Preuve s’il en était besoin que les Français considèrent le masque comme un produit de santé et non un produit d’appel, ou de promotion.

L’enquête « Le rôle des pharmacies dans la crise du coronavirus » Ifop pour Pharmabest, a été réalisée en ligne. Les interviews ont été faites du 28 au 29 avril auprès d’un échantillon de 1016 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « L’enfer du crack à Paris, c’est d’abord le problème de l’immigration »

Eric Zemmour : « L’enfer du crack à Paris, c’est d’abord le problème de l’immigration. Il y a des...

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

Articles liés

Rappel Conso : que vaut le site lancé par le gouvernement pour alerter sur les produits dangereux ?

Le gouvernement a récemment lancé un site dénommé  « Rappel Conso » avec pour but de proposer aux Français un recensement de tous les...

Grande distribution : corruption à tous les rayons ? Entretien avec Martine Donnette

Est-il possible que les grandes surfaces exploitent en France des millions de mètres carrés en toute illégalité ? Et en toute impunité, donc avec la...

La trousse à pharmacie de base pour prendre soin de son chien ou de son chat

Tour d’horizon des indispensables à avoir dans la pharmacie pour soigner les petits bobos du quotidien de votre chien et de votre chat ou...

Les prix des produits de grande consommation ont augmenté dans la grande distribution en avril 2020

Selon une étude publiée par l’INSEE vendredi 15 mai, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution affichent une hausse...