Rappel Conso : que vaut le site lancé par le gouvernement pour alerter sur les produits dangereux ?

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Le gouvernement a récemment lancé un site dénommé  « Rappel Conso » avec pour but de proposer aux Français un recensement de tous les produits faisant l’objet d’un rappel ou d’un retrait. Le point sur cet outil.

Rappel Conso, plateforme pour signaler les produits dangereux

Il est accessible en ligne depuis le 1er avril dernier. Rappel Conso, qui se présente comme « le site des alertes de produits dangereux », doit dorénavant permettre aux consommateurs hexagonaux de s’informer sur l’ensemble des produits non conformes rappelés par les fabricants et les distributeurs et ainsi leur éviter de courir des risques.

Capture d’écran du site rappel.conso.gouv.fr

Quant à la genèse du projet porté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et les services du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et du ministère de la Transition écologique, ce sont les ratés ayant eu lieu lors du rappel de laits contaminés à la salmonelle à la fin de l’année 2017 dans le cadre de l’affaire Lactalis qui ont conduit au lancement de ce site.

Une centralisation de l’information obligeant à la communication

Parmi les principaux avantages du site Rappel Conso, celui de permettre enfin une centralisation des informations concernant la commercialisation des divers produits dangereux en France. Jusqu’à présent, malgré les annonces faites par les fabricants et distributeurs en cas de retrait ou de rappel d’un produit (la non-communication à ce sujet étant passible d’une amende de 1 500 €), il était souvent difficile pour ces informations de parvenir jusqu’au consommateur faute d’un espace clairement identifié pour les consulter. C’était notamment le cas dans la grande distribution avec parfois des défaillances limitées à quelques lots de produits, eux-mêmes commercialisés dans un nombre restreint de magasins. Une situation dans laquelle l’information du consommateur était souvent rendue délicate.

Cependant, les sites des associations de consommateurs faisaient malgré cela un travail assez exhaustif. En parallèle, une alerte pouvait aussi figurer sur les sites des ministères de l’Économie ou de l’Agriculture. Avec Rappel Conso, la consultation d’un seul portail est désormais nécessaire, ce qui constitue un bon point.

Rappel Conso : certains types de produits non recensés sur le site

Quant à la navigation sur le site Rappel Conso, le consommateur peut aussi s’informer de diverses façons. Outre les dernières alertes publiées sur la page d’accueil, la consultation peut se faire en saisissant un mot-clé ou via les différentes catégories de produits : alimentation, automobile, hygiène ou encore sport. Entre autres.

Concernant les produits mis à l’index, l’internaute peut notamment prendre connaissance des risques qu’ils occasionnent (blessures, présence de contaminants chimiques) ainsi que du motif de retrait. Bien entendu, la zone géographique visée par le rappel est aussi mentionnée. Tout comme figure la marche à suivre si le produit incriminé a déjà été acheté par le consommateur.

Du côté des fabricants, ceux-ci ont dorénavant l’obligation d’enregistrer toutes les références d’un produit sur le site Rappel Conso lorsque ce dernier fait l’objet d’un retrait ou d’un rappel. Reste à savoir désormais avec quelle rapidité les professionnels enverront leurs alertes à la plateforme et avec quelle réactivité l’administration les publiera. Autre élément encore inconnu pour l’instant, la popularité du site auprès du grand public avec l’objectif de toucher le maximum de consommateurs.

Enfin, précisons que deux catégories de produits ne figureront pas sur Rappel Conso. Il s’agit tout d’abord des médicaments et des dispositifs médicaux déclarés pour leur part à l’Agence nationale de sécurité du médicament via une procédure différente. Ainsi que les produits d’occasion et les produits reconditionnés dans la déclaration n’est pas obligatoire auprès du site.

Crédit photo : Capture rappel.conso.gouv.fr (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

3 Commentaires

  1. rien , il ne vaut rien …comme celui qui le met en place
    il faut arrêter de prendre les gens pour des enfants ou même pour des cons
    alerte ceci , alerte cela , faite pas ci , faites pas ça…
    il est dangereux de …
    bientôt il vont nous dire qu’il est dangereux ce vivre car on peut mourir….
    voulez vous nous lâcher un peu ????!!!

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Grande distribution : corruption à tous les rayons ? Entretien avec Martine Donnette

Est-il possible que les grandes surfaces exploitent en France des millions de mètres carrés en toute illégalité ? Et en toute impunité, donc avec la...

Les prix des produits de grande consommation ont augmenté dans la grande distribution en avril 2020

Selon une étude publiée par l’INSEE vendredi 15 mai, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution affichent une hausse...

Vente de masques chirurgicaux. Seuls 9 % des Français font confiance à la grande distribution

Alors que le déconfinement se profile et que la nécessité pour tous de porter des masques a été affirmée par le Premier ministre, un...

Repos dominical. Françoise Gatel (UDI) se réveille tardivement

Françoise Gatel s’inquiète pour le « repos dominical ». Pourtant lorsque les groupes de distribution ont multiplié les magasins dans le Pays de Rennes, elle n’a...