Rappel Conso : que vaut le site lancé par le gouvernement pour alerter sur les produits dangereux ?

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Le gouvernement a récemment lancé un site dénommé  « Rappel Conso » avec pour but de proposer aux Français un recensement de tous les produits faisant l’objet d’un rappel ou d’un retrait. Le point sur cet outil.

Rappel Conso, plateforme pour signaler les produits dangereux

Il est accessible en ligne depuis le 1er avril dernier. Rappel Conso, qui se présente comme « le site des alertes de produits dangereux », doit dorénavant permettre aux consommateurs hexagonaux de s’informer sur l’ensemble des produits non conformes rappelés par les fabricants et les distributeurs et ainsi leur éviter de courir des risques.

Capture d’écran du site rappel.conso.gouv.fr

Quant à la genèse du projet porté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et les services du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et du ministère de la Transition écologique, ce sont les ratés ayant eu lieu lors du rappel de laits contaminés à la salmonelle à la fin de l’année 2017 dans le cadre de l’affaire Lactalis qui ont conduit au lancement de ce site.

Une centralisation de l’information obligeant à la communication

Parmi les principaux avantages du site Rappel Conso, celui de permettre enfin une centralisation des informations concernant la commercialisation des divers produits dangereux en France. Jusqu’à présent, malgré les annonces faites par les fabricants et distributeurs en cas de retrait ou de rappel d’un produit (la non-communication à ce sujet étant passible d’une amende de 1 500 €), il était souvent difficile pour ces informations de parvenir jusqu’au consommateur faute d’un espace clairement identifié pour les consulter. C’était notamment le cas dans la grande distribution avec parfois des défaillances limitées à quelques lots de produits, eux-mêmes commercialisés dans un nombre restreint de magasins. Une situation dans laquelle l’information du consommateur était souvent rendue délicate.

Cependant, les sites des associations de consommateurs faisaient malgré cela un travail assez exhaustif. En parallèle, une alerte pouvait aussi figurer sur les sites des ministères de l’Économie ou de l’Agriculture. Avec Rappel Conso, la consultation d’un seul portail est désormais nécessaire, ce qui constitue un bon point.

Rappel Conso : certains types de produits non recensés sur le site

Quant à la navigation sur le site Rappel Conso, le consommateur peut aussi s’informer de diverses façons. Outre les dernières alertes publiées sur la page d’accueil, la consultation peut se faire en saisissant un mot-clé ou via les différentes catégories de produits : alimentation, automobile, hygiène ou encore sport. Entre autres.

Concernant les produits mis à l’index, l’internaute peut notamment prendre connaissance des risques qu’ils occasionnent (blessures, présence de contaminants chimiques) ainsi que du motif de retrait. Bien entendu, la zone géographique visée par le rappel est aussi mentionnée. Tout comme figure la marche à suivre si le produit incriminé a déjà été acheté par le consommateur.

Du côté des fabricants, ceux-ci ont dorénavant l’obligation d’enregistrer toutes les références d’un produit sur le site Rappel Conso lorsque ce dernier fait l’objet d’un retrait ou d’un rappel. Reste à savoir désormais avec quelle rapidité les professionnels enverront leurs alertes à la plateforme et avec quelle réactivité l’administration les publiera. Autre élément encore inconnu pour l’instant, la popularité du site auprès du grand public avec l’objectif de toucher le maximum de consommateurs.

Enfin, précisons que deux catégories de produits ne figureront pas sur Rappel Conso. Il s’agit tout d’abord des médicaments et des dispositifs médicaux déclarés pour leur part à l’Agence nationale de sécurité du médicament via une procédure différente. Ainsi que les produits d’occasion et les produits reconditionnés dans la déclaration n’est pas obligatoire auprès du site.

Crédit photo : Capture rappel.conso.gouv.fr (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

3 Commentaires

  1. S’il s’agit de substances dont on s’aperçoit qu’elles sont « vénéneuses » au bout 70 ans comme la chloroquine…

  2. rien , il ne vaut rien …comme celui qui le met en place
    il faut arrêter de prendre les gens pour des enfants ou même pour des cons
    alerte ceci , alerte cela , faite pas ci , faites pas ça…
    il est dangereux de …
    bientôt il vont nous dire qu’il est dangereux ce vivre car on peut mourir….
    voulez vous nous lâcher un peu ????!!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Grande distribution : corruption à tous les rayons ? Entretien avec Martine Donnette

Est-il possible que les grandes surfaces exploitent en France des millions de mètres carrés en toute illégalité ? Et en toute impunité, donc avec la...

Les prix des produits de grande consommation ont augmenté dans la grande distribution en avril 2020

Selon une étude publiée par l’INSEE vendredi 15 mai, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution affichent une hausse...

Vente de masques chirurgicaux. Seuls 9 % des Français font confiance à la grande distribution

Alors que le déconfinement se profile et que la nécessité pour tous de porter des masques a été affirmée par le Premier ministre, un...

Repos dominical. Françoise Gatel (UDI) se réveille tardivement

Françoise Gatel s’inquiète pour le « repos dominical ». Pourtant lorsque les groupes de distribution ont multiplié les magasins dans le Pays de Rennes, elle n’a...