Réouverture des plages en Bretagne : entre rassemblements et expectative…

La_plage_des_Sables_Blancs_concarneau_poher_plage

Les communes du littoral breton sont toujours dans le flou concernant la réouverture de certaines plages. Le 11 mai, plusieurs rassemblements étaient organisés afin de réclamer ce retour de l’accès au sable.

Finistère : pas de validation pour l’ouverture des plages

Elle était attendue mais n’a finalement pas été validée par le ministère de l’Intérieur. La liste des plages du Finistère pouvant être rouvertes au public n’a pas été communiquée dimanche 10 mai au soir, comme l’espéraient de nombreux élus locaux et habitants. En effet, la vidéo de réunion entre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et les préfets du littoral ayant eu lieu à 19 h 30 n’a pas permis de concrétiser une possible réouverture. Les parties n’étant pas parvenues à un décret ministériel sur l’encadrement à conférer à ce « déconfinement balnéaire ». Dans le Finistère, 114 communes littorales étaient concernées.

Sur les côtes bretonnes, tandis que la date du 11 mai était cochée depuis longtemps par une partie de la population dans l’espoir de retrouver certaines plages, les habitants vont donc devoir prendre leur mal en patience. En parallèle, des rassemblements avaient été prévus sur plusieurs plages pour demander cette réouverture tandis que cette dernière n’est, pour l’heure, pas officiellement prévue avant le 1er juin prochain.

Des manifestations organisées

Dans les Côtes d’Armor, des rassemblements étaient annoncés sur diverses plages le 11 mai dans l’optique de « libérer le littoral ». Ce fut notamment le cas à Erquy et Binic, où une centaines de manifestants ont participé au rendez-vous. Celui-ci étant organisé par un commerçant local.

Le rassemblement faisait aussi écho au dépôt de dossier de la commune de Binic-Étables-sur-Mer auprès du préfet des Côtes d’Armor ce même 11 mai pour demander l’ouverture de toutes ses plages. Le dossier en question mentionnant le protocole sanitaire et l’affichage possible pour sécuriser l’accès aux plages. Si le farniente sur le sable ne fait pas partie des requêtes, les élus réclament en revanche la possibilité pour les administrés de pouvoir marcher et se baigner.

Sur le terrain politique, la Fédération Trégor-Goëlo du Parti Breton s’est elle aussi positionnée en faveur d’une réouverture des plages :

Du côté de Trestel, une autre opération, dont le slogan laissait par ailleurs à désirer quant à son goût douteux et à la référence faite, était également prévue lundi afin de réclamer la libération des plages bretonnes.

La veille, c’est à Pléneuf-Val-André que le mouvement avait été initié en milieu d’après-midi par Guy Caro, président de l’association Le Banquet. Quelques personnes seulement répondront à l’appel du sable, signe que la requête n’est que partiellement partagée par les populations concernées.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !