Les pardons bretons et troménies inscrits à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

A LA UNE

18 juin 2021. Menacés de sanctions disciplinaires, 6 généraux de l’Armée française publient une nouvelle tribune.

Menacés de sanctions par leur hiérarchie, les Généraux de Cacqueray,  Coustou, Delawarde, Gaubert, Martinez, de Richoufftz adressent à la...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Les pardons et troménies sont dorénavant inscrits à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel. De quoi s’agit-il ?

Pardons et troménies : typiquement bretons !

Revenons en préambule sur ces manifestations religieuses bretonnes que sont les pardons et les troménies. Sur l’ensemble de la Bretagne historique, ce sont environ 2 000 pardons consacrés à un saint, à une chapelle, une fontaine, etc. qui sont recensés dont un peu plus de 1 300 encore en activité. Et la liste n’est pas exhaustive ! Si les pardons de Saint-Yves ou de Sainte-Anne-d’Auray sont parmi les plus connus avec plusieurs milliers de pèlerins chaque année, il ne faudrait donc pas oublier tous les autres faisant partie de notre patrimoine. Religieux, culturel, charnel.

Quant à la différence entre pardons et troménies, elle réside simplement dans le fait que cette dernière suit un parcours circulaire, la plus célèbre étant celle de Locronan. Mais, dans les deux cas, les bannières claquent au vent pour honorer les saints locaux et accompagner les cantiques, chaque manifestation détenant avant tout son identité propre, symbole de cette diversité bretonne (au sens noble) que l’on affectionne.

Inscrits à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

Pour sanctifier ce pan majeur de l’identité bretonne que sont donc les pardons et troménies, Bretagne Culture Diversité s’est lancé dans une vaste entreprise de recensement de ces évènements mais doit encore contacter un tiers des communes des cinq départements bretons pour une restitution finale de l’inventaire exhaustif d’ici la fin de l’année 2020.

Ce travail mené par BCD depuis deux ans est réalisé dans le cadre de l’inventaire participatif du Patrimoine culturel immatériel. De par leur nombre et leur diversité, les pardons s’avèrent être, en effet, un élément très vivant du patrimoine breton. Ainsi, les fiches d’inventaire produites par Bretagne Culture Diversité proposent une synthèse pluridisciplinaire croisant histoire, ethnologie et histoire de l’art.

Mais ce classement des pardons et des troménies de Bretagne à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel par les services de la Direction des patrimoines du ministère de la Culture ne constitue pas une fin en soi et n’est que le début d’un travail scientifique. Car les questions de leur survie à moyen terme attendent toujours des réponses que les données complémentaires à venir via ce grand inventaire pourraient guider. Quel avenir pour ces manifestations catholiques dans une société où la pratique religieuse tant à diminuer ? Qui sont et combien sont les bénévoles assurant la mise en place de ces évènements mais aussi l’entretien des chapelles ? L’identité et le patrimoine culturel breton sont à un tournant de leur existence face aux différentes menaces et mutations qui se dressent à l’horizon. Une heure de vérité à laquelle n’échapperont pas nos pardons et troménies s’ils ne veulent pas devenir de vagues souvenirs sur cartes postales…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Patrimoine religieux breton. Les guides de la SPREV sur le pont au mois d’août !

La SPREV lance sa saison 2020 dans des conditions particulières. Les guides bénévoles vont une nouvelle fois assurer la visite de nombreux édifices religieux...

Tourisme en Bretagne et pays Bretons. 5 lieux à découvrir en Cornouaille

Nous poursuivons aujourd’hui, en cette période de vacances scolaires, un tour de Bretagne des pays bretons, par le tourisme. Pour rappel historique, les pays bretons...

Covid-19/confinement. Plus de pardons pour les Bretons ?

Malgré la levée prochaine du confinement en France, certaines restrictions sanitaires vont venir perturber l'été 2020 en Bretagne. À commencer par nos célèbres pardons...

Églises bretonnes. L’association SPREV recherche des guides pour l’été 2020

La SPREV recherche des guides bénévoles pour assurer des visites dans différents édifices religieux à travers toute la Bretagne durant l'été 2020. Avis aux...