Irlande. Le Premier ministre métis veut abattre la statue d’un leader de l’IRA jugé « nazi »

A LA UNE

En Irlande, le Premier ministre par intérim, en partie d’origine extra-européenne, Leo Varadkar, suggère d’abattre des statues qu’il juge « racistes ». Il vise notamment celle d’une figure historique de l’IRA.

Au tour de l’Irlande d’abattre ses statues ?

La folie ethno-masochiste s’est visiblement emparée de toute l’Europe de l’Ouest. Le Royaume-Uni vient de connaître un samedi mouvementé à Londres où manifestants Black Lives Matter et opposants cherchant à protéger les monuments se sont affrontés. Dans un autre registre, plusieurs marques de thés britanniques ont aussi pris ouvertement parti pour ce mouvement qui cache difficilement son racisme anti-Blanc.

Mais l’Irlande voisine n’est pas non plus épargnée par cette nouvelle mode de mettre genou à terre face aux injonctions de la repentance infinie. Et, bien souvent, injustifiée.

C’est ainsi que le Premier ministre par intérim du pays, Leo Varadkar, a déclaré il y a quelques jours sur la station de radio irlandaise RTÉ 2FM que l’Irlande possède des statues « dont nous devons parler ». À la question de savoir si l’Irlande avait un problème avec le racisme, il a répondu : « Je pense que oui. Tous les pays du monde ont un problème de racisme à un certain degré. »

Leo Varadkar, Premier ministre métis inquiet pour les extra-Européens

Si certains l’ignoraient encore, Leo Varadkar n’a pas manqué de ressortir la carte de ses origines : il est le fils d’un père indien et d’une mère irlandaise. Côté vie privée, il s’est aussi démarqué en 2015 en devenant le premier Premier ministre irlandais en exercice à dévoiler son homosexualité…

Irlande
Leo Vadrakar. Source : komitid.fr

« Quiconque a grandi en Irlande, métis comme moi, sera conscient du fait que lorsque vous avez l’air différent, les gens vous traitent différemment et ce n’est pas bien », a déclaré Leo Varadkar.

Avant d’afficher son soutien aux populations d’origine extra-européenne installées en Irlande : « Je m’inquiète de voir que les jeunes de couleur qui ont grandi en Irlande sont traités comme s’ils n’étaient pas entièrement irlandais ». Il a également affirmé que la communauté des gens du voyage en Irlande serait confrontée à ce genre de « préjugés ».

La statue d’un ancien de l’IRA trop « nazie » pour Varadkar

Pris lui aussi d’une fièvre de démolition, Leo Varadkar a suggéré d’abattre la statue de Seán Russell (13 octobre 1893-), républicain irlandais cadre de l’IRA ayant combattu lors du soulèvement de 1916 et qui fut l’un des leaders durant la guerre d’indépendance.

Irlande
Statue de Seán Russel à Dublin. Source : Wikipedia

« Nous avons quelques-unes de nos propres statues qu’il nous faudra peut-être abattre. Il y a une statue dans le parc Fairview à Dublin d’un républicain irlandais qui était aussi un collaborateur nazi… », estime le Premier ministre intérimaire. Et d’ajouter : « Je pense que toutes les statues qui tombent devraient être abattues légalement… ne nous engageons pas dans la violence. »

Violente ou non, la destruction de la statue de Seán Russell reviendrait tout simplement à effacer de la mémoire irlandaise l’un des personnages clés de l’histoire du pays. Une histoire qui désormais dérange à l’heure où l’alignement de politiques tels Leo Varadkar sur Black Lives Matter se met en route un peu partout dans le monde occidental.

Et puisqu’il est toujours bon de faire preuve de zèle en la matière, le Premier ministre a également expliqué que l’Irlande devait adopter de nouvelles lois contre la « haine » et le « racisme ». Non sans paradoxe : « Ce n’est pas facile à faire car on ne veut pas mettre un terme à la liberté d’expression mais nous avons besoin d’une campagne antiraciste et de sensibilisation à ce sujet ».

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/ Eric Jones)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Thorgal est de retour (bande dessinée)

Créée il y a plus de quarante ans, la bande dessinée Thorgal, teintée de fantastique, est aujourd’hui encore la...

Après Josephine, Bécassine au Panthéon ! [L’Agora]

Avec Josephine Baker (1906-1975), c’est un personnage en grande partie fabriqué selon les méthodes du show business qui entrera...

Articles liés