Génération identitaire à la Mosquée de Poitiers. Relaxe générale

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Un arrêt de la cour d’appel de Poitiers était attendu ce vendredi 19 juin dans l’affaire de l’occupation du toit d’une mosquée en construction à l’automne 2012, par l’ONG Génération identitaire qui entendait dénoncer l’islamisation progressive de la société française, via une action pacifique et symbolique.

Et l’arrêt est tombé, avec la relaxe générale pour tous les militants qui avaient été poursuivis par la Justice (et lynchés par la presse mainstream, ce qui ne fût pas sans conséquences professionnelles pour certains d’entre eux).

« Avec mes confrères nous avons obtenu une relaxe générale pour nos clients après une lourde condamnation en première instance. C’est une victoire du droit et de la liberté ! » explique Maître Pichon qui les défendait.

Dans la matinée du 20 octobre 2012, 73 militants de Génération identitaire investirent le toit du chantier de la future mosquée de Poitiers (Vienne) avec notamment des banderoles sur lesquelles on pouvait lire :  «Constructions de mosquées – Immigration – Référendum», «732» et «Souviens-toi, Charles Martel», en référence à la bataille qui stoppa l’avancée des armées arabes aux VIIIème siècle.

Tous les militants avaient été interpellés et placés en garde à vue suite à cette action, avant d’être lynchés médiatiquement, jetés en pâture pour certains et de servir à une répression politique (sous François Hollande) majeure visant les mouvements identitaires (Manuel Valls étudia à l’époque la dissolution du mouvement).

« Le 20 octobre 2017, cinq ans jour pour jour après les faits, cinq militants ainsi que le mouvement Génération identitaire en tant que personne morale comparaissent devant le tribunal correctionnel de Poitiers pour «provocation à la discrimination raciale ou religieuse» et «dégradation du bien d’autrui en réunion». Le 7 décembre 2017, le tribunal condamna les cinq militants à un an de prison avec sursis, et le mouvement Génération identitaire à une amende de 10.000 euros. Un appel est interjeté par la défense.

Après un renvoi le 22 janvier dernier en raison de la grève des avocats contre la réforme des retraites, le procès en appel se tient finalement le 20 mai. À l’audience, l’avocat général se voit contraint d’écarter la qualification de «provocation à la discrimination raciale ou religieuse» en raison d’une omission procédurale. Il réclame donc six mois de prison avec sursis à l’encontre de quatre des cinq prévenus pour les «dégradations» qui auraient été commises sur la mosquée » écrit le Figaro.

La cour d’appel a donc tranché, c’est la relaxe générale. Et un camouflet (un bras d’honneur ?) à ceux qui avaient durant des semaines sali des militants qui n’usèrent pourtant, sur des sujets clivants certes, que de méthodes pacifiques.

Nous vous laissons redécouvrir, via cette recherche, le torrent médiatique de l’époque.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

EELV fait polémique à Poitiers. Ces villes et métropoles sous la coupe d’élus ultra minoritaires

La polémique autour de la baisse des subventions à des aéroclubs locaux, validée par la maire écologiste de Poitiers qui avait déclaré que "l'aérien...

Non à la dissolution de l’UNEF, non à la dissolution de Génération Identitaire ! [L’Agora]

A gauche de l'échiquier politique comme à droite, certains semblent avoir un vilain problème avec la liberté d'expression et d'action, dès lors que les...

I-Média n°338 – Les médias découvrent la violence des cités

I-Média n°338 – Les médias découvrent la violence des cités https://www.youtube.com/watch?v=6d-tjbJK0es Sommaire ⬇️ 00:00​​​ Introduction 01:01​​ L’image de la semaine L’association de lanceurs d’alerte Génération Identitaire...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG travaillent déjà à un recours...