Parmi les 16,5 millions d’électeurs appelés à voter dans 4.820 communes pour le second tour des municipales, ils sont nombreux à avoir boudé le scrutin. Le taux de participation s’établit entre 40% et 41%, selon les estimations, contre 62,1% en 2014. Cette abstention historique s’inscrit dans le contexte de crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, qui a freiné les électeurs, malgré des mesures sanitaires renforcées, alors que les candidats n’ont quasiment pas pu faire campagne, trois mois après un premier tour déjà marqué par une forte abstention.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine