premier_league

La 37ème journée de Premier league, la compétition de football la plus suivie au monde, s’est achevée cette semaine. Dimanche à 17h se jouera la dernière journée, durant laquelle il peut se passer encore beaucoup de choses concernant à la fois la lutte pour les places européennes, mais surtout la lutte pour le maintien.

Pour cette dernière, si Norwich est condamné, Bournemouth, Watford, Aston Villa peuvent encore se sauver mathématiquement. Quoi qu’il en soit, leur descente était presque programmée….dès le début de la saison, si l’on regarde le tableau des budgets des clubs de Premier league, tableau qui démontrent qu’au final, il y a très peu de place pour autre chose que pour le fric, toujours le fric, dans le football de haut niveau.

Voici le tableau des budgets en début de saison 2019-2020 :

Manchester United 670 M€
Manchester City 569 M€
Liverpool 515 M€
Chelsea 506 M€
Arsenal 440 M€
Tottenham Hotspur 430 M€
Everton 213 M€
Newcastle United 202 M€
West Ham United 199 M€
Leicester City 179 M€
Southampton 172 M€
Crystal Palace 168 M€
Wolverhampton Wanderers 161 M€
Brighton & Hove Albion 157 M€
Burnley 153 M€
Bournemouth 148 M€
Watford 141 M€
Aston Villa 135 M€
Norwich City 101 M€

Manque Sheffield United, surprise du championnat cette saison car promu classé dans la première moitié de tableau. Voici maintenant le classement avant la dernière journée :

Les 4 plus petits budgets sont les 4 équipes qui luttent actuellement pour le maintien. En France, c’est un peu la même chose, avec le PSG, qui a le plus gros budget, et qui ne cesse d’être champion. Tandis qu’Amiens et Toulouse, les deux relégués de la saison dernière, étaient respectivement 16ème et 18ème budget de Ligue 1. Si on fait le tour des principaux championnats européens, c’est le cas quasiment partout, exceptées quelques surprises.

Ce n’est certes pas une nouveauté. Mais bien une confirmation qu’à l’heure actuelle, le règne de l’argent a totalement gangréné le football, et que le côté sportif lui, est clairement au second plan puisque ce sont les budgets des clubs (et donc toutes les façons de gagner de l’argent) qui comptent.

Dernier exemple : Les 10 plus gros budgets en Europe se sont tous qualifiés parmi 16 équipes pour les 8ème de finale de la Ligue des champions (tous ne seront pas en quart car certains s’affrontent).

« Only money Matter ».

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine