L’Hermine à Saint-Briac. Une crêperie historique…et séduisante !

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Si vous voulez éviter le tourisme très « parisien », Saint-Briac n’est pas forcément la meilleure destination pour venir se ressourcer l’été. Néanmoins, cette ville de charme voisine de Dinard et de Saint-Lunaire vaut que l’on s’y attarde, pour se balader en bord de mer, pour s’y ressourcer, mais également, pour y déguster d’excellentes crêpes et galettes.

Vous les trouverez notamment au sein de l’établissement L’Hermine, établissement ouvert le 6 juillet 1975 par Mme et M. Durand. Vous pénétrerez dans une maison d’habitation traditionnelle bretonne, superbe, qui a été aménagée au fil des années.

« Mme Durand a été certainement la première bretonne à revisiter la galette de Sarrasin, dans la façon de la cuisiner et de la garnir. Laëtitia Hamon, leur fille a repris le flambeau avec son Mari Gaël en 2002 après avoir exercé avec ses parents de nombreuses années, officiant aussi bien en salle qu’en cuisine » peut-on lire sur le site Internet de la crêperie. De quoi mettre l’eau à la bouche, alors nous l’avons testé.

Nous passons sur les consignes ridicules, du genre brimades, imposées et appliquées par les autorités sanitaires (vous rentrez avec votre masque, mais vous l’enlevez à table, vous le remettez pour circuler, de quoi vous couper l’envie de faire un restaurant, d’autant plus que vos enfants eux, contaminés ou pas, n’ont ni masque ni mesures barrières). De toute façon ces consignes sont en vigueur dans tous les établissements.

La carte de l’Hermine n’est pas trop chargée. On retrouve des galettes traditionnelles (complète notamment) comme des spécialités qui valent le détour (avec du foie gras, du jambon serrano, de la sardine…il y en a pour tous les goûts et toutes les originalités). Mention spéciale à la Briacine. La pâte à galette est bonne mais un peu trop beurrée peut être. C’est souvent le lot de bien des crêperies, y compris excellentes.

Du côté des crêpes, là encore, une carte ni trop copieuse, ni pas assez (mais également beaucoup de glaces et de coupes diverses). Laissez vous tenter par la spécialité du chef (même si là encore, un peu moins de beurre ne serait pas de refus). On ne vous en dit rien de plus, il faut tester.

Avec une galette et une crêpe, un bon mangeur en a pour son estomac. Le tout accompagné d’un cidre local (plusieurs cidres fermiers au choix) ou d’un vin (mais la carte est peu fournie, et assez chère). La carte contient aussi quelques apéritifs raffinés (de nombreux whiskys notamment) mais le prix (13,5 € minimum pour à peine deux gorgées de whisky, ce n’est pas ce qu’on appelle une dégustation réussie) repoussera beaucoup de budgets.

Au final, on ne peut pas dire que l’addition soit légère. Le repas lui, est réussi. Il faut dire que le cadre est particulièrement agréable, que la maison a été chiquement rénovée, et qu’elle est légèrement en retrait du centre-ville de St Briac. Nous vous conseillons vivement de réserver en cette période si vous voulez y obtenir des places, car elle est très demandée.

En résumé, L’Hermine à Saint-Briac est une crêperie séduisante, avec quelques galettes et crêpes originales et, l’essentiel, bonnes. Elle ne plaira pas forcément à ceux qui recherchent une crêperie traditionnelle (mais dans ce cas elles sont pléthore en Bretagne) mais elle n’est pas ouverte depuis 1975 pour rien, soyez en assuré.

YV

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...