Au Pakistan musulman, le blasphème, passible de la peine de mort

A LA UNE

Bien avant le Covid-19. Comment l’Europe a-t-elle fait face à la Peste noire ?

Il est utile de rappeler d’abord ce que fut la Peste Noire. Une épidémie d’ampleur colossale qui toucha une...

Mickaël Mary : « J’ai souhaité proposer un panorama de la grande richesse naturaliste en baie du Mont St Michel »

Inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1979, le Mont-Saint-Michel et sa baie sont une destination touristique incontournable qui...

Anne-Sophie Chazaud : « En France, la pensée dite progressiste contient en son sein un ferment puissamment liberticide »

Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste, a publié il y a plusieurs semaines un livre important, « Liberté d’inexpression: nouvelles...

Covid-19. Toujours pas de vraie 2ème vague en vue mais un rebond saisonnier d’ampleur limitée pour l ‘Europe et les USA

Au niveau planétaire, si la contamination progresse principalement en Europe, la courbe générale des décès ne permet pas encore...

Monsieur K : « Nos ennemis nous ont déclaré une guerre à mort » [Interview]

Il est la voix de plusieurs émissions, anciennement sur Méridien Zéro et aujourd'hui sur ERFM. Ils sont des milliers...

En 2018, la campagne des législatives au Pakistan a vu s’affronter partisans et détracteurs de la loi anti-blasphème. Ce documentaire éclaire les enjeux d’affaires qui ont indigné la communauté internationale.

u Pakistan, quiconque est accusé de blasphème encourt la peine de mort. Alors que les militants pour les droits civiques réclament depuis des années la révision de cette loi adoptée en 1986, Khadim Hussain Rizvi, fondateur du parti intégriste islamiste Tehreek-e-Labbaik, a orchestré une campagne violente pour lui afficher son soutien. Il incite ses millions de sympathisants à attaquer eux-mêmes les personnes accusées de blasphème. Asia Bibi, une paysanne chrétienne condamnée à mort pour blasphème en 2010, après avoir été accusée d’avoir bu dans le même gobelet que des femmes musulmanes de son village, est ainsi devenue l’un des symboles de cette radicalisation violente. Après avoir vu sa peine confirmée en appel, elle a finalement été acquittée par la Cour suprême en 2018. Son coreligionnaire Patras Masih, accusé quant à lui d’avoir partagé sur les réseaux sociaux des propos blasphématoires, a fait comme elle l’objet d’une haine soigneusement attisée, qui a enflammé une part de la population.

En 2018, Mohammed Naqvi a suivi leurs procès respectifs, en pleine campagne électorale des législatives. Il montre dans ce film éclairant comment la loi sur le blasphème devient alors l’un des enjeux clés du scrutin. Si le futur Premier ministre Imran Khan, qui ne se revendique pourtant pas de l’islamisme, choisit d’afficher son soutien au statu quo, d’autres voix se font entendre avec éclat. La militante pour les droits humains Gulalai Ismail, accusée de blasphème, a ainsi décidé d’attaquer en justice ceux qu’elle dénonce comme des calomniateurs…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Covid 19 : La 2ème vague de confinement arrive

Au programme ce soir, le temps est suspendu en attendant que le gouvernement décide du futur sort de la...

Alexandre Del Valle : « La Turquie s’attaque à la France parce qu’elle est faible »

Alexandre Del Valle : « La Turquie s'attaque à la France parce qu'elle est faible » https://www.youtube.com/watch?v=CTbaVirl8GA Crédit photo : DR...

Eric Zemmour : « Il faut arrêter l’immigration musulmane, fermer les mosquées turques, fermer les écoles turques, et accepter l’affrontement »

Eric Zemmour : « Il faut arrêter l’immigration musulmane, fermer les mosquées turques, fermer les écoles turques, et accepter l’affrontement ». Face à l'info du...

Islamisme. Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu’il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité

Mohammed Moussaoui, le président du CFCM pense qu'il faut renoncer au droit de blasphème au nom de la fraternité. Les masques tombent. Les propos ont...

Nantes : nouvelles lignes de tram, la concertation est ouverte

A l’horizon 2026, trois nouvelles lignes de tramway seront mises en service à Nantes. Les habitants de Nantes Métropole sont dès à présent conviés...

Décision de l’ANSM sur l’hydroxychloroquine : Le Professeur Raoult s’exprime

L'Agence du médicament (ANSM) a refusé au Pr Didier Raoult une utilisation plus étendue de l'Hydroxychloroquine, qui n'a toujours pas fait la preuve de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -