Berlin. 210 cas de viol entre mars et début juillet

A LA UNE

Les chiffres sont choquants: entre mars et début juillet 2020 seulement, la police de Berlin a enregistré 210 cas de « viols communautaires » ou des cas de « viols particulièrement dégradants ».

Dans près de la moitié des cas, la police criminelle enquête sur des suspects étrangers.

Il a « chassé » pendant un mois.

Sinisa K., 29 ans, aurait attaqué des femmes, à huit endroits différents, dans le sud-ouest de Berlin et dans la région de Potsdam, depuis juin. Il aurait surpris ses victimes en plein jour. Selon les enquêteurs, le suspect gagnait la confiance des femmes en se présentant sous un jour amical avant de se saisir d’elles et de les entrainer dans des buissons pour abuser d’elles. Le présumé violeur en série est tombé entre les mains de la police, la huitième fois, dans une forêt, mi-juillet. La traque de Sinisa K., qui a duré plusieurs semaines, a fait les gros titres dans tout le pays. 

Entre mars et début juillet 2020, la police berlinoise a enregistré 210 cas de « viols communautaires » ou de « viols particulièrement dégradants ». Cela signifie qu’à Berlin, en moyenne, près de deux femmes sont quotidiennement victimes de violences sexuelles graves.

50 mineurs de moins de 16 ans figurent parmi les personnes concernées, dont 16 enfants.

Dans près de la moitié des cas, la police criminelle enquête sur des suspects étrangers. C’est ce qui ressort d’un rapport d’un des représentants de la chambre des députés de Berlin, Marcel Luthe (non-inscrit). 

(…)

« Un autre cas à Berlin: trois Irakiens et un jeune Syrien ont été condamnés à de lourdes peines de prison, en août 2019. Ils avaient tendu un piège à une migrante syrienne de 16 ans. Sous la menace de couteaux, la lycéenne avait enduré un véritable calvaire pendant quatre heures. Il s’est avéré qu’un des auteurs, du même âge, avait planifié cet acte par esprit de vengeance. La victime avait mis fin à leur amitié, le viol avait pour objectif de faire d’elle une «trainée». »

« Les crimes sexuels dans la capitale fédérale augmentent depuis des années. En 2019, on note une augmentation de 15% (4809 cas) par rapport à l’année précédente. « Au total, 2857 suspects ont été identifiés pour les délits sexuels », a déclaré la police de Berlin lorsqu’elle a rendu publiques les statistiques de l’année précédente (…) D’après ces statistiques, 36,6% des auteurs présumés n’avaient pas de passeport allemand. Ce taux comprend toutes les infractions à caractère sexuel (…). Un accusé sur cinq n’avait pas encore 21 ans. »

L’article dans son intégralité sur Focus

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le programme complet des test-matchs d’automne 2021

Après un début de saison consacré aux championnats nationaux (Top 14, Premiership, mais aussi un Pro 14 qui ne...

Taxes, amendes, carburant..Le racket fiscal des automobilistes en une infographie

Alors que les autorités s'apprêtent à sortir à nouveau le chéquier public pour permettre à une partie des Français...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés