Classement mondial des universités : Rennes et Nantes en progrès mais pourraient mieux faire

A LA UNE

Tempête Alex : Toute la Bretagne placée en vigilance orange

Météo France a placé ce jeudi 1er octobre 2020 toute la Bretagne – l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, les Côtes d’Armor,...

Bernard Gantois : « Il reste à trouver l’amorce qui déclenchera la fin de la bien-pensance dictatoriale française » [Interview]

Bernard Gantois, qu'on avait récemment quitté avec un livre plaidoyer pour la reconquête européenne, est de retour avec Autopsie...

Un élevage de lapins en cage du Morbihan dénoncé par L214 à la veille d’un débat parlementaire sur le bien-être animal

Ce mercredi, l'association L214 présente de nouvelles images d’enquête filmées fin août 2020 dans un élevage en cage de...

Des milliers de Flamands défilent contre la « Coalition Vivaldi » et la tentation totalitaire belge

Dimanche 27 septembre au matin, plusieurs milliers de militants et sympathisants des nationalistes flamands sont venus en voiture des...

CNews. Éric Zemmour (S2) : cette année encore, il bat des records d’audience et réinvente l’info

Soir après soir, la mine de Zemmour est plus réjouie. On parierait qu’il vient de lire les audiences de...

Le « classement de Shanghai » 2020 vient d’être publié. Il classe les mille premières universités du monde entier. Comme chaque année, les universités américaines le dominent. Seules les britanniques Cambridge et Oxford figurent aussi dans les parmi les dix premières mondiales. Trois universités françaises se rangent dans les cinquante premières mondiales : Paris-Saclay (14e), université Paris Sciences & Lettres (36e), Sorbonne Université (39e). Toutes trois sont issues du regroupement récent d’institutions préexistantes.

Sur 54 spécialités universitaires mondiales, 31 sont dominées par une université américaine. La France, avec Paris-Saclay, ne règne que sur les mathématiques. Parmi les autres universités européennes au sommet de leur domaine figurent l’approvisionnement en eau (ETH Zurich), les sciences vétérinaires (Gand), la communication (Amsterdam) et l’administration publique (Aarhus).

Trente universités françaises figurent parmi les mille premières mondiales. Au classement national, Rennes est 18e, ex æquo avec l’université d’Auvergne et l’université de Bourgogne, et Nantes 21e, ex æquo avec l’université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

Sans être glorieux, ce classement traduit une nette remontée pour les deux universités. Celle de Rennes se situait au-delà du 600e rang mondial les années précédentes ; d’un coup, elle remonte pas trop loin du 500e. Encore un effort, et elle rejoindra la première moitié du classement, où elle figurait voici quelques années. Nantes connaît une évolution du même ordre une centaine de places plus bas. Si les universités bretonnes venaient à fusionner dans une unique Université de Bretagne, celle-ci bénéficierait immédiatement d’un classement bien meilleur.

Un classement dont les bases s’effritent

Scruté par tous les établissements, le classement de Shanghai est aussi très contesté. Il repose sur une vaste enquête internationale auprès de dix mille universitaires du monde entier et accorde une grande importance aux articles publiés et aux récompenses obtenues par les enseignants. Il tend ainsi à valider et pérenniser le mot d’ordre « publish or perish » (publier ou périr). Comme la langue anglaise domine l’édition scientifique, les universités anglo-saxonnes disposent d’un avantage natif.

Des convulsions agitent aujourd’hui le monde des publications scientifiques. Le célèbre article bidon sur l’hydroxychloroquine publié voici quelques mois par le Lancet n’en est qu’un exemple. Mais il n’y a pas que les scandales. De nouvelles pratiques se répandent : pré-publication ouverte, open source… Ces évolutions imposeront sans doute une révision des méthodes de classement.

E.F.

Illustration : copie d’écran partielle Academic Ranking of World Universities.
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Paris. Le retour des bidonvilles

Après Mumbai, Rio, Paris fait la part belle aux bidonvilles. Au fil du temps, de plus en plus de...

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ?

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ? Philippe Rossi avec Philippe Bilger, Abdoulaye Kante et...

Rennes. Des patrons de bar en colère contre les mesures sanitaires

Ils étaient 300 patrons de bar, à manifester bruyamment leurs inquiétudes devant l'hôtel de Ville, ce 30 septembre 2020. Une délégation du collectif et le...

Tour de chauffe pour Donald Trump

Dans l’actualité de mercredi soir sur TV Libertés, retour sur le 1er débat de la présidentielle américaine. Malgré une presse majoritairement hostile à Donald...

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique »

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique. Les profs reçoivent des consignes pour remonter les notes. Un 16 à...

Arménie. La Turquie jette de l’huile sur le feu au Haut-Karabakh

 Ahmad al-Khaled est un journaliste indépendant qui se concentre principalement sur l'implication d'acteurs étrangers dans le conflit syrien et ses conséquences aux niveaux régional...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -