Brest. 80% de produits bio dans les assiettes des écoliers d’ici 2022

A LA UNE

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Le jour de rentrée, le menu du petit écolier brestois avoisinera les 100% bio. Ce menu reflète l’ambition fixée par la municipalité brestoise d’atteindre les 80% de bio à la cantine dès 2022 avec une agriculture locale et le recours aux circuits courts.

Depuis 2007, bien avant la loi EGALIM, la ville de Brest a lancé un programme pour introduire dans les cantines scolaires une alimentation respectueuse de la santé des enfants et de l’environnement. Des produits de plus en plus souvent locaux, des produits issus de l’agriculture biologique sont désormais présents quotidiennement dans le menu des enfants.

En cette rentrée, la part des aliments issus de l’agriculture biologique dépasse les 60%. 6800 enfants déjeunent à la cantine quotidiennement ce qui nécessite d’importants volumes. Pour un céleri rémoulade en entrée, c’est l’équivalent de 400kg.

Allier bio et local

Pour ce faire, toute une filière s’est structurée alliant bio et local grâce à un travail partenarial entre la ville de Brest, la Cuisine, la maison de l’agriculture biologique en Finistère et les coopératives de producteurs locaux.

Une commission des menus, constituée de représentants de la ville, des parents d’élèves, des enseignants et du prestataire, se réunit au moins une fois par trimestre. Elle propose des améliorations dans le domaine de la qualité et du type de prestations servies, de l’organisation des services, de l’environnement des repas et des animations nutritionnelles.

Les enfants sont encouragés à tout manger, et au moins à goûter à chacun des plats proposés au menu. Cette démarche fait des émules dans d’autres secteurs. Dans les haltes d’accueil, désormais toutes les confitures, céréales et cacao sont de qualité biologique.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

75 ans et relogée car un squatteur vit chez elle

En 2018, Martine Garofalo décide de partir vivre en Guyane. Elle installe alors deux locataires dans sa maison de...

Bretagne. Élections régionales : un second tour de piste pour Marc Le Fur (LR)

La partie n’est pas facile pour la droite en Bretagne. Pourtant Marc Le Fur (LR) se verrait bien diriger...