Nantes. Des travaux sur la grue marteau et l’église Saint-Similien

Ce lundi matin 14 septembre, des ouvriers étaient en train de décharger un camion d’élements d’échafaudage devant l’église Saint-Similien, dans le quartier Talensac. Des travaux sur l’étanchéité des vitraux du transept nord doivent en effet être menés, sans fermeture de l’église où sont relocalisés, depuis l’incendie de la cathédrale par un bénévole rwandais en situation irrégulière, les messes du dimanche soir et une partie des sacrements (mariages, enterrements) qui devaient se tenir à la Cathédrale.

En 2011-2012 des travaux de sécurité avaient débouché sur une réhabilitation complète du cloître de Saint-Similien qui dessert diverses pièces annexes (sacristies, immeuble mitoyen jadis occupé par des locaux paroissiaux et actuellement vide, chapelle de semaine, local électrique, grenier). A l’automne 2017, suite aux pluies diluviennes de l’été qui avaient donné lieu à des infiltrations, des travaux d’entretien avaient été faits en toiture (gouttières débouchées et réparées, reprises sur toitures) et l’espace devant le porche goudronné.

Toujours fin 2017, après une pétition des paroissiens qui demandaient la fin des barricades dans leur église, les travaux de mise en sécurité du transept nord (rue Sarrazin – il est d’ailleurs plutôt et surtout à l’ouest, l’église étant orientée vers le nord-ouest) avaient été achevés, puis une cloison vitrée plus esthétique installée pour le séparer du reste de l’église ; cependant, ce transept reste toujours physiquement séparé du déambulatoire à gauche du chœur.

Actuellement, quatre églises nantaises sont en travaux : outre Saint-Donatien, en réhabilitation après l’incendie accidentel de juin 2015 (encore un an de travaux), Saint-Similien donc, sans fermeture des locaux, et Notre-Dame de Bon Port (travaux intérieurs, reprise du dôme, de l’orgue, de l’étanchéité, changement du système de chauffage…) de 2018 jusqu’à mai 2021. S’y ajoute encore Saint-Martin de Chantenay, restaurée à l’extérieur, mais pas à l’intérieur – cette église est maintenant fermée au public.

Il faut y ajouter encore la Cathédrale suite à l’incendie de juillet dernier (trois ans de travaux au moins, une réouverture partielle est envisagée d’ici quelques mois), mais ces travaux sont menés et financés par l’Etat et la DRAC.

Des travaux sur la grue noire à Chantenay

Par ailleurs, dans la délibération(n°4) du conseil municipal du 30 avril dernier, consacrée aux décisions prises par le maire en vertu de l’article 2122-22 du CGCT (petits marchés publics, avenants, baux, protection fonctionnelle etc.), l’on apprend qu’une mission de maîtrise d’œuvre pour la réhabilitation de la grue noire (Marteau) et de son portique a été confiée ) à l’entreprise ASTEKE (marché n02020-80040) pour un montant de 149.883 € HT.

Cette grue, acquise pour un euro symbolique en 2012 et classée monument Historique, devait être réhabilitée en 2020 pour un coût de 3 millions d’euros ; une enveloppe de 800.000 € avait déjà été débloquée pour décaper la peinture de la grue et retirer les traces de plomb et d’amiante du site.

Louis-Benoît Greffe

Photo d’illustration : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine –

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !