Suède. Des gangs armés contrôlent l’accès à certains quartiers

A LA UNE

La criminalité est fleurissante en Suède et l’entrée dans certains quartiers à Göteborg a même été contrôlée par des gangs mettant en place des barrages routiers.

La Suède dépassée par l’insécurité

Comment la Suède en est-elle arrivée là ? Le pays jadis réputé pour sa tranquillité et son « modèle social » fait désormais parler de lui dans un tout autre registre. La criminalité y atteint des proportions très inquiétantes et, si nous avons régulièrement évoqué sur Breizh-Info la situation suédoise ces dernières années tandis que la presse française mainstream est étrangement silencieuse sur le sujet, l’insécurité s’y est encore accentuée au cours des derniers mois. La guerre entre les gangs issus de l’immigration extra-européenne s’intensifie et fait des victimes collatérales.

Ainsi, une fillette de 12 ans a été tuée par une balle perdue le mois dernier à Botkyrka, ville située au sud-ouest de Stockholm, tandis qu’elle promenait son chien. Un drame survenu lors d’une fusillade entre gangs, une violence devenue monnaie courante dans le quartier avec des coups de feu quasi quotidiens.

Dans un pays qui est aussi connu pour son omerta politiquement correcte pesant sur cette criminalité et sur les explications « socio-économiques » des dirigeants politiques pour justifier ces faits, le chef adjoint de la police nationale Mats Löfving a brisé le silence en déclarant publiquement qu’au moins 40 réseaux criminels séviraient en Suède. Tout en ajoutant que ces réseaux sont tenus par des immigrés qui sont venus en Suède « uniquement dans le but d’organiser et de systématiser le crime », en disposant d’une « grande capacité de violence ».

Des gangs organisent des contrôles routiers

En réaction à ces propos, le Premier ministre suédois a persisté dans sa négation de la réalité en affirmant : « je ne veux pas lier la criminalité à l’ethnicité ». Autant dire que les problèmes ne sont pas sur le point d’être résolus…

Par ailleurs, durant le mois d’août dernier, la rivalité entre les gangs est montée d’un cran avec une forme de violence sans précédent. Les bandes de criminels ont ainsi décidé de placer des équipes d’hommes armés et masqués à l’entrée de certains quartiers de Göteborg avec ordre donné aux habitants de rester chez eux. Ils ont également procédé à des vérifications d’identité des personnes entrant et sortant de la zone.

Quant aux enquêtes de police pour démanteler ces gangs, elles ne parviennent généralement pas à progresser en raison des menaces pesant sur les victimes et les témoins, qui en sont donc réduits à se taire. Tout cela se passe dans un pays membre de l’Union européenne, en 2020…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

USA. Un juge américain porte un coup d’arrêt à l’obligation vaccinale des soignants dans plusieurs Etats

Aux #EtatsUnis, #JoeBiden essuie un nouveau revers dans sa volonté d’imposer la #vaccination à des millions d’Américains. Un juge...

Radar tourelle en Ille-et-Vilaine. « Une situation piégeuse pour les usagers »

La presse a rapporté ces derniers jours l'histoire aberrante de ce radar-tourelle breton situé à Miniac-Morvan, petite commune d'Ille-et-Vilaine,...

4 Commentaires

  1. « Ils ont également procédé à des vérifications d’identité des personnes entrant et sortant de la zone. »
    Cela s’est vu récemment à Saint Ouen dans la proche banlieue de Paris.

  2. A force de jouer les bisounours, ils ont réussi à arriver au même niveau que la France…. Et si on parlait aussi de la Belgique???

  3. La manière que je perçois cela , est que l’immigration n’est pas bonne pour quelque pays que ce soit, Le mieux serait que chacun demeure sur son propre territoire et que chaque pays règle ses propres problèmes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés