Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali

Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali.

https://www.youtube.com/watch?v=SLBvwuG2lC0

Voir les propos de Madame Pétronin ci-dessous :

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

10 réponses à “Le commentaire de Jordan Bardella sur la volonté de Sophie Pétronin de retourner au Mali”

  1. amandina dit :

    cette vieille folle de 75 balais s est convertie a l islam et se fait appele “mariam” qu on la laisse donc repartir au mali, a ses frais et qu elle y reste c est son droit ou deuxieme choix que son fiston la pace en maison de retraite a on avis sa frequentation des djuhadistes lui a fortement abime les neurones

  2. Boulanger dit :

    Pourquoi avoir dépenser du fric pour ça !

  3. NOEL dit :

    Pour ma part , elle était plus complice qu’otage puisqu’elle veut retourner auprès des siens , convertie à la plus belle religion du monde , on a banqué pour le retour d’une muzz au pays , je l’aurai laissée là-bas .

  4. Gely dit :

    Sophie Petrona: était elle vraiment privé de liberté d’où la France l’a libérée?
    Avoir la volonté d’y retourner, malgré son age et après un emprisonnement de plusieurs années, on peut avoir de gros doutes….

  5. Strauss dit :

    Elle est rescapée du Mali mais avec son masque sous le nez ,c’est le Covid qui va lui asséner le coup de grâce…effectivement elle a raison de prier…!

  6. Floris de Bonneville dit :

    Pourquoi ne s’est il pas offusqué de la libération des terroristes qui vont s’empresser de combattre l’armée française, et pourquoi n’a t il pas con damné les propos de cette femme qui n’appelle pas ces criminels sanguinaires des terroristes? Jordan, vous me décevez là!

    • Jean Marie Daubrege dit :

      Bonjour!
      A vous lire, la position d’opposant imposerait à Jordan de tempêter sur les incohérences d’un gouvernement qui nous fait raquer pour une muzz indécrottable syndrome de Stocholm ou pas. On peut comprendre cela.
      Mais non, Jordan a préféré prendre de la hauteur, et plutôt que de revenir sur ce qui est fait, ce qui l’aurait maintenu dans le rôle de l’éternel opposant vociférant à chaque occasion, il a préféré mettre en avant une logique dorénavant: cette zone d’Afrique est zone de guerre, les civils français n’ont rien à y faire, et y aller se fera à leurs risques et périls exclusifs, sans avoir à attendre une quelconque protection de l’armée ou intervention gouvernementale d’aucune sorte. Jordan marque-là un changement de doctrine officiel (autant que conditionnel, bien sur!) qui, tacitement, tâcle l’action pseudo-humanitaire de macron dans cette occurence, le prix de cette “libération” contrevenant largement aux buts de nos armes.
      Cordialement,

    • Jean Marie Daubrege dit :

      Floris, bonjour.
      Je considère que la réaction que vous attendiez de Jordan, vociférer contre l’humanitarisme béat du macron, eût été le maintenir dans le rôle de l’éternel opposant.
      Je pense donc que la réaction de Jordan a été de se positionner au delà de ce rôle, et d’assumer celui d’éventuel gouvernant.
      Et dans ce rôle, il a établi la doctrine future du pays, qui serait simple: cette zone d’Afrique est théâtre de guerre, ce qui signifie qu’aucun civil français n’y a à faire, sauf à ses risques et périls exclusifs, sans pouvoir attendre une quelconque aide de l’armée française, ni du gouvernement français. C’est tacitement tacler l’action gouvernementale dans ce qu’elle a de faiblesse et de contradiction avec les buts de nos armes.

  7. Jean Marie Daubrege dit :

    Floris de Bonneville: Tempêter sur les incohérences d’un gouvernement qui nous fait raquer pour une muzz devenue indécrottable, c’est vrai, c’était tentant, voire, à vous lire, attendu. Mais porter le doigt sur la présence de civils dans une zone de guerre largement connue est un signe fort d’un changement de doctrine potentiel: le civil qui ira se balader dans cette zone le fera alors à ses risques et périls, sans avoir à attendre d’aide, ni de l’armée, ni du gouvernement. C’est responsabiliser les “apprentis-otages”, c’est surtout tâcler une gestuelle humanitaire qui contredit l’action de nos propres militaires!

  8. Aghir dit :

    Visiblement cette folle n’a pas trop souffert de sa détention, elle a même réussi à garder toutes ses bagues!!!! Je demande à son fils, qui avait l’air assez gêné par les déclarations sa cinglée de mère, qu’il la fasse admettre rapidement dans un ehpad et qu’on n’entende plus ses provocations!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

En politique, le « déshonneur » est souvent efficace

Découvrir l'article

Politique

Législatives : le RN cartonne au pied des tours à Rezé, Châteaubriant, Saint-Herblain

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Législatives 2024. La gauche serait en tête, énorme surprise [MAJ]

Découvrir l'article

Politique

Marine Le Pen annonce porter plainte contre les auteurs du morceau de rap “No Pasarán”

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

« Avanti ragazzi di Buda ». La chanson italienne qui rend hommage aux insurgés hongrois en lutte contre le communisme et les soviétiques

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Législatives 2024. Le Rassemblement national remporte le 1er tour [MaJ]

Découvrir l'article

Politique

Tous les médias contre Bardella ? – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Politique

Sondage sur les élections législatives 2024 : le RN largement en tête

Découvrir l'article

Tribune libre

Les raisons de l’explosion du vote RN en Bretagne comme ailleurs : et si on arrêtait de tourner autour du pot ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Politique

Législatives: suivez la présentation du programme du Rassemblement national de Jordan Bardella

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky