Immigration. Près de la moitié des jeunes Arabes et Maghrébins veulent quitter leur pays

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

42 % des 18-24 ans dans les pays arabes et maghrébins souhaitent immigrer dans un autre pays et quitter leur terre d’origine selon un sondage. Le Royaume-Uni et l’Allemagne font partie des destinations favorites.

Maghreb et Moyen-Orient : une jeunesse sur le départ

Une grande partie de la jeunesse du Maghreb et du Moyen-Orient serait candidate à l’émigration, principalement en raison d’un contexte économique défavorable dans les pays d’origine. C’est en substance ce qui ressort d’un récent sondage réalisé par l’agence ASDA’A BCW basée à Dubaï. L’enquête a ainsi été menée dans 17 pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient auprès d’un panel de 4 000 individus (autant d’hommes que de femmes) âgés de 18 à 24 ans.

Le résultat indique que 42 % de ces sondés souhaitent tenter leur chance dans un autre pays que le leur. À l’avant-garde de cette volonté d’émigrer, 15 % auraient déjà débuté les démarches nécessaires afin de quitter leur terre natale. Mais, en valeur absolue, compte tenu d’une population avoisinant les 200 millions d’habitants pour l’ensemble des 17 pays couverts par l’enquête, voilà donc 30 millions de personnes qui seraient sur le point de gagner un autre État.

Quant aux raisons invoquées pour justifier cette volonté d’aller vivre ailleurs, le chômage, touchant un jeune sur trois dans les pays arabes, est la première cause citée. Particularité de ce sondage à relever, il a été effectué en deux temps avec une première série d’entretiens menés avant la pandémie de Covid-19, au mois de janvier 2020, puis une seconde série durant le mois d’août dernier. Lors de cette deuxième session, la situation économique des sondés est apparue nettement dégradée suite au coronavirus selon leurs dires avec un marché de l’emploi encore plus difficile. Sur le plan financier, 35% de ces 18-24 ans interrogés ont indiqué s’être endettés afin de payer études ou voiture. Une proportion qui n’était « que » de 20 % dans les enquêtes antérieures.

Hormis le critère économique, c’est la corruption dans les pays d’origine qui apparaît comme le deuxième facteur incitant au départ la jeunesse de ces pays arabes et maghrébins. 77 % des sondés ont cité ce phénomène.

Partir d’où ? Pour aller où ?

À la tête des pays les plus pourvoyeurs de candidats à l’émigration, on retrouve le Liban où 77 % des jeunes interrogés souhaitent quitter cet État à la situation générale chaotique avec, en dernier lieu, la très forte explosion ayant frappé le port de Beyrouth au début du mois d’août dernier. Le pays étant déjà secoué par ailleurs par des manifestations à répétition depuis 2019, en raison de la crise économique qui y sévit. La corruption et l’état des infrastructures étant aussi des motifs de protestations…
Parmi les autres pays dont la jeunesse est tentée par l’exode, la Libye, le Yémen, l’Irak ou encore les territoires palestiniens voient approximativement 60 % des sondés indiquer leur envie d’aller voir ailleurs.
Seuls les États du Golfe parviennent à maintenir un espoir quant à l’avenir pour leurs jeunes. Les candidats au départ ne sont que 3 % aux Émirats Arabes Unis, 6 % en Arabie Saoudite.
Face à ces pays d’émigration, quels sont les terres d’immigration de prédilection ? Les Émirats Arabes Unis sont la destination favorite. Vient ensuite l’Occident avec les États-Unis, le Canada, le Royaume Uni et l’Allemagne. La France n’est plus apparue dans ce top 5 depuis 2013. Toutefois, d’autres sources indiquaient en 2019 que la France était devenue le premier pays d’Europe devant l’Allemagne pour le nombre de migrants demandeurs d’asile. Quant aux pays de provenance, les migrants venus d’Afghanistan et de Guinée étaient les plus nombreux.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

4 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Suède. Une analyse de l’explosion des viols commis par les immigrés

Elle s'appelle Ayaan Hirsi Ali. Elle est chroniqueuse de UnHerd magazine numérique d'idées, de culture et d'opinions. Elle est également chargée de recherche à...

Sondage : 62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration

62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration selon un sondage de l’Institut CSA pour CNEWS dévoilé ce jeudi...

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait...