Immigration. Près de la moitié des jeunes Arabes et Maghrébins veulent quitter leur pays

A LA UNE

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

Nantes Métropole pressure ses contribuables, et ça ne va pas en s’arrangeant

Le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Nantes Métropole s’est fait attendre. Alors qu’un...

42 % des 18-24 ans dans les pays arabes et maghrébins souhaitent immigrer dans un autre pays et quitter leur terre d’origine selon un sondage. Le Royaume-Uni et l’Allemagne font partie des destinations favorites.

Maghreb et Moyen-Orient : une jeunesse sur le départ

Une grande partie de la jeunesse du Maghreb et du Moyen-Orient serait candidate à l’émigration, principalement en raison d’un contexte économique défavorable dans les pays d’origine. C’est en substance ce qui ressort d’un récent sondage réalisé par l’agence ASDA’A BCW basée à Dubaï. L’enquête a ainsi été menée dans 17 pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient auprès d’un panel de 4 000 individus (autant d’hommes que de femmes) âgés de 18 à 24 ans.

Le résultat indique que 42 % de ces sondés souhaitent tenter leur chance dans un autre pays que le leur. À l’avant-garde de cette volonté d’émigrer, 15 % auraient déjà débuté les démarches nécessaires afin de quitter leur terre natale. Mais, en valeur absolue, compte tenu d’une population avoisinant les 200 millions d’habitants pour l’ensemble des 17 pays couverts par l’enquête, voilà donc 30 millions de personnes qui seraient sur le point de gagner un autre État.

Quant aux raisons invoquées pour justifier cette volonté d’aller vivre ailleurs, le chômage, touchant un jeune sur trois dans les pays arabes, est la première cause citée. Particularité de ce sondage à relever, il a été effectué en deux temps avec une première série d’entretiens menés avant la pandémie de Covid-19, au mois de janvier 2020, puis une seconde série durant le mois d’août dernier. Lors de cette deuxième session, la situation économique des sondés est apparue nettement dégradée suite au coronavirus selon leurs dires avec un marché de l’emploi encore plus difficile. Sur le plan financier, 35% de ces 18-24 ans interrogés ont indiqué s’être endettés afin de payer études ou voiture. Une proportion qui n’était « que » de 20 % dans les enquêtes antérieures.

Hormis le critère économique, c’est la corruption dans les pays d’origine qui apparaît comme le deuxième facteur incitant au départ la jeunesse de ces pays arabes et maghrébins. 77 % des sondés ont cité ce phénomène.

Partir d’où ? Pour aller où ?

À la tête des pays les plus pourvoyeurs de candidats à l’émigration, on retrouve le Liban où 77 % des jeunes interrogés souhaitent quitter cet État à la situation générale chaotique avec, en dernier lieu, la très forte explosion ayant frappé le port de Beyrouth au début du mois d’août dernier. Le pays étant déjà secoué par ailleurs par des manifestations à répétition depuis 2019, en raison de la crise économique qui y sévit. La corruption et l’état des infrastructures étant aussi des motifs de protestations…
Parmi les autres pays dont la jeunesse est tentée par l’exode, la Libye, le Yémen, l’Irak ou encore les territoires palestiniens voient approximativement 60 % des sondés indiquer leur envie d’aller voir ailleurs.
Seuls les États du Golfe parviennent à maintenir un espoir quant à l’avenir pour leurs jeunes. Les candidats au départ ne sont que 3 % aux Émirats Arabes Unis, 6 % en Arabie Saoudite.
Face à ces pays d’émigration, quels sont les terres d’immigration de prédilection ? Les Émirats Arabes Unis sont la destination favorite. Vient ensuite l’Occident avec les États-Unis, le Canada, le Royaume Uni et l’Allemagne. La France n’est plus apparue dans ce top 5 depuis 2013. Toutefois, d’autres sources indiquaient en 2019 que la France était devenue le premier pays d’Europe devant l’Allemagne pour le nombre de migrants demandeurs d’asile. Quant aux pays de provenance, les migrants venus d’Afghanistan et de Guinée étaient les plus nombreux.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Armes à feu. Peut-on se cacher derrière une voiture dans une fusillade ?

Dans les films américains – et français – les voitures sont souvent présentées comme des abris fiables, en cas...

Interdiction à venir de l’école à la maison. Elle écrit à Emmanuel Macron

L'interdiction annoncée de l'école à la maison par Emmanuel Macron sous le faux prétexte de lutter contre le séparatisme...

Que se passe-t-il en Bolivie ?

Les choses bougent en Amérique du Sud, Luis Arce, fidèle d'Evo Morales, vient d'emporter largement les présidentielles en Bolivie, dès le premier tour. L'occasion pour...

Immigration. Mais pourquoi font-ils tout ça ? [L’Agora]

C’est vrai, c’est tellement évident que l’immigration massive est un problème et que l’accueil et l’intégration sont des fiascos insondables qu’il est parfois difficile...

La Baule capitale d’un jour du culturisme !

L’Ultimate Show est une compétition de culturisme naturel qui se déroulera le samedi 24 octobre 2020 à La Baule (44). Plus de 60 athlètes français sont attendus...

Covid-19. Couvre-feu en Ille-et-Vilaine : tout ce qu’il faut savoir

L'Ille-et-Vilaine fait désormais partie des départements concernés par le couvre-feu en raison de la propagation du Covid-19. Quelles sont les conséquences pratiques des nouvelles...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -