Une affiche de mauvais goût pour le Festival du livre en Bretagne de Carhaix ?

A LA UNE

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

Nantes Métropole pressure ses contribuables, et ça ne va pas en s’arrangeant

Le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Nantes Métropole s’est fait attendre. Alors qu’un...

Jean-Philippe Lévêque (La déferlante, Immigration et Surpopulation) : « La non maitrise de la natalité est un danger imminent pour l’humanité » [Interview]

La déferlante, Immigration et Surpopulation. Tel est le titre d'un livre majeur, que vient de sortir l'éditeur Culture &...

« C’est normal qu’ils brûlent une femme noire ? ». Cette question, sans doute ironique, trouvée sur les réseaux sociaux à propos de l’affiche 2020 du festival du livre en Bretagne de Carhaix, témoigne quand même du mauvais goût certain de la nouvelle affiche de présentation de l’évènement.

Un évènement organisé à Carhaix, espace Glenmor, les 24-25 octobre prochain, avec comme président d’honneur, Denez Prigent. Un évènement ayant pour thème, cette année, la poésie, et qui devrait regrouper une nouvelle fois encore plus de 80 éditeurs, dont de nombreux en langue bretonne.

Sur l’affiche, réalisée comme depuis plusieurs années par Olwenn Manac’h, et décriée non sans ironie (ou pas ? Nous n’avons pas eu de réponse des concernés, dont l’un se réclame de la Brigade Anti Négrophobie) par quelques internautes, on peut y voir une femme africaine avec une flamme sur les cheveux. Certains y verront un cerveau en ébullition. D’autres y voient les cheveux qui brûlent, et donc une connotation pas très « Black Lives Matter ». Des internautes ont d’ailleurs publié sur la page facebook du festival.


Difficile pourtant de faire un procès de ce côté au festival du livre en Bretagne de Carhaix. L’an passé déjà, l’affiche mettait en avant l’Afrique derrière le thème « Bretagne est univers » et faisait la part belle à l’ONG pro-migrants SOS Méditerranée invitée du festival.. Cette année, le festival communique donc à nouveau autour de la femme africaine. On va d’ailleurs finir par se demander si le festival du livre en Bretagne a bien lieu à Carhaix, et pas dans cette Afrique qui semble tant fasciner les organisateurs.

Le contenu lui, souhaite laisser place à « La Poésie bretonne dans tous ses états ». « La Bretagne apporte incontestablement sa contribution à l’œuvre universelle poétique avec sa propre sensibilité. La poésie, de langue bretonne ou française, s’y porte bien et sans remonter très loin dans le temps, nous pouvons citer des noms connus : Xavier Grall, Anjela Duval, Youenn Gwernig, Armand Robin, Pêr-Jakez Helias, Danielle Collobert, Ronan Huon, Reun ar C’halan… La liste serait trop longue à publier. Aujourd’hui encore rares sont les revues en langue bretonne par exemple qui ne publient pas à chaque livraison, un deux voire trois ou quatre poèmes. Au début du siècle dernier on pouvait compter, à trente kilomètres autour de Carhaix, pratiquement un poète reconnu dans chaque commune. Cela était dû en partie à l’existence dans la capitale du Poher du journal Ar Bobl et de la revue Ar Vro de Taldir Jaffrennou qui offraient une tribune aux écrivains en herbe et à ceux déjà plus chevronnés » indiquent avec justesse les organisateurs.

Qui se sont sans doute démenés pour trouver cette phrase d’Armand Robin, originaire de Rostrenen, « La Bretagne, c’est un univers ou si on veut, c’est une patrie mondialeCette Bretagne universelle, cette Bretagne qui n’est pas localisable, c’est pour nous le point de vue de l’âme, ce qui est encore plus haut que le point de vue de l’esprit. Il se trouve que ce lieu parfait de l’âme se trouve aussi par nature le lieu parfait du génie poétique. »

Il faudra un jour peut-être se pencher (via une étude historique, psychologique et psychiatrique ?), sur l’aspiration permanente d’une partie des acteurs du milieu culturel breton à « l’universel » et à « l’autre » et à ce besoin permanent de montrer que la Bretagne ne serait pas « fermée, repliée sur elle-même » comme s’il fallait se justifier en permanence de l’aspiration, bien réelle celle-là, d’un peuple à vivre pleinement son identité, au quotidien, sans se mentir sur l’évolution de nos sociétés modernes.

Quoi qu’il en soit, pour les amateurs de littérature, de livres en breton, de livres historiques ou d’actualité, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur durant ces deux journées à Carhaix. À moins que la LDNA (Ligue de Défense Noire Africaine) ne décide de venir perturber la fête !

Festival du livre en Bretagne de Carhaix : les 24 et 25 octobre, espace Glenmor, Carhaix.

www.festivaldulivre-carhaix.bzh

Entrée libre – masque obligatoire

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

9 Commentaires

  1. Il semble évident qu’il s’agit d’un cerveau en ébullition. J’admets que l’affiche soit d’un goût discutable, de là à accuser les organisateurs de racisme et nous ramener le Bezenn… Il faut savoir arrêter le délire !

  2. Breizh-info.com vous avez été payé combien pour défendre cette affiche raciste et rappeler les heures les plus sombres. Vraiment je suis abasourdi et je vais encourager mes familles et mes amis à ne plus suivre ce site xénophobe

  3. Il y en a marre de ne plus pouvoir s’ exprimer quand on est blanc !!! Les rappeurs de merde issus des zones de non droit font bien pire et nous n’ entendons jamais protester les vermines soit disant humanitaires et autres bobos décadents !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Covid-19. Couvre-feu en Ille-et-Vilaine : tout ce qu’il faut savoir

L'Ille-et-Vilaine fait désormais partie des départements concernés par le couvre-feu en raison de la propagation du Covid-19. Quelles sont...

Julien Rochedy : « Oui, il est légitime de vouloir se séparer d’avec des groupes de population qui refusent le véritable vivre-ensemble » [Vidéo]

Dans sa dernière vidéo, l'essayiste Julien Rochedy s'attaque au sujet du séparatisme et considère qu'une partition au moins partielle...

Île-de-France. Un enfant de 10 ans mord son enseignante, la faute au « manque de moyens » ?

À Fontenay-sous-Bois, un enfant de 10 ans a mordu une enseignante, nécessitant l'intervention des pompiers. Une violence qui serait une nouvelle fois due au...

Terrorisme islamiste : le point de non-retour ?

À la Une de ce journal de TVLibertés du 21 octobre, cinq jours après l’assassinat de Samuel Paty, où en est l’enquête ? Sept...

Pêche à la telline dans le sud-Finistère

La telline, est un petit mollusque pêché sur la côte atlantique. Un coquillage particulièrement prisé des Espagnols, Portugais, des Italiens et des Japonais. Après quelques années difficiles,...

Robert Ménard « Tous ceux qui trouvaient des excuses aux islamistes sont des collabos ! »

Le maire de Béziers, Robert Ménard, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio, au lendemain de l'hommage national à Samuel Paty. https://www.youtube.com/watch?v=hojmsCHMsOc Crédit photo :...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -