Jean-François Toussaint : « Avec le couvre-feu, nous allons plonger dans la très grande pauvreté ! »

A LA UNE

Jean-François Toussaint : « Avec le couvre-feu, nous allons plonger dans la très grande pauvreté ! ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Port d’armes. Un membre de l’ARPAC répond à Stanislas RIGAULT (Zemmour 2022)

Un membre de l'ARPAC répond à Stanislas RIGAULT au sujet d'une intervention récente concernant les Français qui cherchent à...

« J’ai pensé à me suicider » : un producteur de lait breton soutenu par la cellule « Réagir » ose parler

Crise du lait, accumulation de dettes... De nombreux agriculteurs rencontrent des difficultés sur leurs exploitations. Pour éviter de sombrer,...

4 Commentaires

  1. Un professeur Toussaint droit dans ses bottes et maitrisant parfaitement son raisonnement face à des contradicteurs peu convaincants ou qui s’énervent injustement .

  2. Un professeur qui nous fait, du YakaFoKon.
    Si on donne des milliards pour maintenir 12000 lits d’urgence toute l’année, il n’y aura pas une augmentation de la pauvreté ?
    On les finance comment ces lits ?

    Si on remplit les 12000 lits de malades, on en créé de nouveaux ?
    Jusqu’à combien ?
    En Allemagne, ils ont les lits, ils confinent, car 5% des occupants des lits de réanimation meurent et 95% des plus fragiles n’y sont même pas envoyés car ils ne pourraient pas le supporter.
    Augmenter les lits de réanimations ne sauvera pas ces gens.
    Si on laisse courir le virus, une grosse partie des personnes fragiles vont y passer.
    L’option est donc de dire on laisse mourir nos vieux ? Si oui, qu’il le dise clairement au lieu d’implorer le dieu immunité collective.

    La lutte est inégale entre le populiste et la personne sensée. N’inversez pas les rôles.

  3. Un homme qui a tellement raison,la fermeture des lits dans les hopitaux,le manque de budget alloué aux hopitaux,les confinements,la fermeture de nombreuses entreprises nous emenent vers la pauvreté vu qu il y a un nombre de demandeur d emploie qui va exploser et de moins en moins de travail
    L avenir fait peur si on continue sur cette lancée

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés