Tyrannie sanitaire. Le Quebec conseille le port du masque lors de relations sexuelles et les policiers peuvent entrer pour s’en assurer

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

En France, nombreux sont ceux qui s’étonnent des consignes sanitaires changeantes du gouvernement – masques conseillés ou non, les enfants le portent ou pas, le coronavirus n’est actif qu’après 21h01 et que dans les cafés-restaurants… mais il y a pire. Par exemple au Québec, qui va plus loin à la fois dans les consignes sanitaires surprenantes et la tyrannie sanitaire.

Début septembre, le docteur Theresa Ham, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a conseillé aux canadiens d’éviter des partenaires sexuels hors de leur « bulle sociale » ou de leur ménage. Mais aussi : que les partenaires portent des masques lors des relations sexuelles, que les baisers soient évités, ainsi que l’alcool. Mieux : elle a aussi invité les canadiens (et les canadiennes) à la masturbation, affirmant que le partenaire sexuel le plus sûr est soi-même.

Cependant si on peut rire du guide des pratiques sexuelles édité par la Colombie Britannique et où on conseillait le glory hole – une pratique tirée des clubs échangistes qui consiste à insérer son membre en érection dans un trou pratiqué dans un mur, ce qui témoigne pour le moins des habitudes curieuses de ses rédacteurs, les québecois n’ont guère envie de rire, car chez eux la police pourrait entrer pour vérifier qu’ils appliquent bien les consignes sanitaires.

Depuis le 1er octobre, les habitants des régions de Montréal et Québec ne peuvent plus recevoir d’invités chez eux… et la police peut s’introduire à leur domicile pour s’en assurer. Les personnes qui organiseraient des rassemblements chez elles – et seraient dénoncées – recevraient une amende de 1500 dollars canadiens avec les frais (960 €). Cette fuite en avant dans la tyrannie sanitaire a été décidée après que le nombre des décès liés au Covid ait dépassé les 9300.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

2 Commentaires

  1. Combien de « chasseurs » de gros gibier pour dégommer ce trudeau islamiste et dictateur dans la Belle Province » ???

Comments are closed.